NETTALI.COM – Dans un communiqué publié ce vendredi, l’Ambassade de France à Bamako réagit à la sortie du chanteur Salif Keïta qui reproche au président Ibrahima Boubacar Keïta de se soumettre à Emmanuel Macron, au sujet de la présence de l’armée française au Mali. Paris en appelle à la responsabilité de tous pour contrôler la véracité de ses propos et d’autres discours similaires circulant sur la place publique.

« L’Ambassade de France a découvert avec étonnement les récents propos tenus par M. Salif Keita, artiste malien de renommée mondiale, mettant en cause la France et ses liens supposés avec le terrorisme au Mali », a réagi Paris.

« L’Ambassade de France dénonce avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier. A l’instar des nombreuses autres rumeurs ayant libre cours au Mali, de tels discours font le jeu de ceux qui cherchent à semer la discorde et entretenir le chaos. Ils sont également une offense à la mémoire des civils et militaires, maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali », a ajouté le communiqué.
Ainsi, « l’Ambassade de France en appelle à la responsabilité de tous pour contrôler la véracité et la fiabilité des informations et discours circulant sur la place publique ».
« La France reste pleinement engagée au côté du Mali et de ses voisins, au service du retour de la paix et de la stabilité au Sahel », termine le texte.
Dans une vidéo diffusée en live sur le réseau social Facebook et intitulée “Il faut que je parle. Le Mali avant tout“, le chanteur reproche au président malien de se soumettre aupetit Macron“. 

« Koro si tu as peur de dire la vérité à la France, si tu ne peux pas gérer ce pays, quitte le pouvoir. Celui qui n’a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c’est un gamin. Koro tu n’es pas au courant que c’est la France qui finance nos ennemis (djihadistes) contre nos enfants? », déclare l’artiste.