NETTALI.COM  – La réponse qu’il a servie aux critiques de Serigne Moustapha Sy semble donner de la hauteur à Serigne Modou Kara Mbacké. Ils sont en tout cas nombreux à apprécier l’attitude du président du Parti de la vérité pour le développement (Pvd). C’est le cas d’Imam Ahmadou Makhtar Kanté de la mosquée du Point E.

Attaqué lors du dernier Gamou par Serigne Moustapha Sy, Serigne Modou Kara Mbacké n’avait pas jugé nécessaire de répondre. Bien au contraire! Il a préféré calmer le jeu. Ce qui a séduit beaucoup de citoyens. Parmi ceux-ci, Imam Ahmadou Makhtar Kanté de la mosquée du Point E. Ce dernier l’a écrit sur sa page Facebook. “A mon humble avis, la réponse de Serigne Modou Kara au conseil de son frère Serigne Moustapha Sy restera dans les annales de la courtoisie”, a-t-il posté ce jeudi

Pour rappel, Serigne Moustapha Sy avait profité de sa traditionnelle conférence du Gamou pour critiquer Serigne Modou Kara. “Il faut que Kara Mbacké arrête d’entrer dans des détails. Parce qu’une personnalité doit refuser de descendre à un certain niveau. Quelqu’un est venu me dire que Kara lui a dit que je lui ai envoyé une lettre vide, mais que lui, malgré tout, il a compris le sens de la lettre. Une autorité doit gérer sa personnalité. Il est le fils de ma tante, mais il faut qu’il arrête de jouer de la comédie, qu’il soit plus responsable”, avait laissé entendre le guide des Moustarchidiin. Réponse de Serigne Modou Kara : “Les propos que Serigne Moustapha Sy a tenus à mon endroit m’ont été rapportés. Franchement, c’est son droit le plus absolu de tenir de tels propos. Il ne m’a pas offensé. Parmi les Moustarchidiin, je n’ai que des parents et des amis. Il faut interpréter ses propos positivement et non négativement. Quand une autorité parle, il faut prendre bonne note et passer à une autre chose.” Non sans ajouter : “Ceux qui connaissent mes vraies relations avec Serigne Moustapha ne seront pas surpris par cette sortie. Vous m’entendez parfois dire à mon entourage que le marabout Serigne Moustapha doit venir ici animer une conférence”.