NETTALI.COM- Rebondissement dans l’affaire d’accusation de détournement de 200 millions portée contre Me El Hadj Diouf. Le Doyen des juges a inculpé les accusateurs de l’avocat, notamment, le jeune frère de Me El Hadji Diouf, Cheikh Kane Fall et son acolyte, Papis Diatta.

Le juge Samba Sall a retenu le délit de complicité de diffamation contre les inculpés. Toutefois, il les  a placés sous contrôle  judiciaire.
Par la même occasion, le juge Samba Sall a ouvert une information judiciaire contre X, comme auteur principal, ceci conformément au réquisitoire introductif du parquet.
Cheikh Kane Fall, frère utérin de Me El Hadji Diouf et Papis Diatta, un de ses clients, accusent l’avocat d’avoir détourné 200 millions de nos francs. Ainsi, la robe noire avait-elle saisi dame justice.  Les mis en cause ont été arrêtés par la Section de recherches puis déférés depuis vendredi dernier au parquet de Dakar. C’est seulement, hier, qu’ils ont humé l’air de la liberté.
Selon les inculpés, les 200 millions représentent l’héritage que le sieur Diatta devait hériter d’un certain Patrick Jean Emil Girault. A cet effet, l’héritier s’est attaché les services de Me Diouf par le biais de son frère et clerc d’alors, Cheikh Kane Fall. La robe noire avait imposé 20% des 200 millions F Cfa de l’héritage en échange de son aide.
Puisque les fonds se trouvent à la banque BNP Paribas, l’héritier avait par la suite fait une procuration à Me El Hadj Diouf pour le rapatriement de l’argent. Mais, ces derniers reprochent à Me El Hadji Diouf d’avoir détourné l’argent. Pis, Cheikh Kane Fall a fait des sorties médiatiques pour accuser son grand frère.
 Se sentant diffamé, Me Diouf a porté plainte contre son propre frère à la section de recherches de Colobane. Les avocats des inculpés ont eux aussi déposé chez le bâtonnier trois plaintes pour détournement de fonds, contre leur confrère.