NETTALI.COM –  Tout de blanc vêtu,  l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait face ce lundi 21 octobre à la presse. Et c’est pour dire que malgré les années passées derrière les barreaux à la Maison d’arrêt de Rebeuss, il ne nourrit aucune haine à l’endroit des tenants du pouvoir.

“Cette épreuve ne doit pas nous faire perdre notre humanité. Je suis sorti de la prison avec le cœur ouvert. Donc, il n’y a pas de haine, ni de rancune. Le passé est le passé, nous devons travailler ensemble pour notre pays”, dit-il. “Nous devons croire à nos valeurs”, ajoute-t-il, lui qui est sorti de prison le 29 septembre dernier, après une grâce présidentielle.

Il n’a pas manqué de louer le professionnalisme des agents de l’administration, tout en déplorant leurs dures conditions de travail. Il lance ainsi un appel à l’Etat pour l’amélioration de ces conditions. “Les agents pénitentiaires méritent plus”, plaident-il.

“Nous sommes et restons des Socialistes”

Khalifa Sall a aussi assuré qu’il reste un militant du Parti socialiste. « Nous sommes de gauche. Nous sommes des socialistes. Je salue le mérite de chacun d’entre nous», a-t-il indiqué dans son discours liminaire.

“Nous devons exploiter nous-mêmes notre pétrole”

Arborant son manteau de patriote, il soutient qu’il«ne faut pas que les étrangers interviennent pour exploiter notre pétrole”. “Nous devons trouver des mécanismes pour l’exploiter ici-même avec nos propres moyens. Je pense que c’est ce qu’il nous faut et si on agit de la sorte, le pays changera d’ici 15 à 20 ans», déclare-t-il.