NETTALI.COM – Depuis un peu plus d’un an, le Germano-Sénégalais est à la tête du VfL Osnabrück, actuel leader troisième division. Un succès qui pourrait ouvrir une nouvelle voie en Allemagne.

De père sénégalais et de mère allemande, Daniel Thioune a fait l’essentiel de sa carrière dans deux clubs : le VfL Osnabrück (de 1996 à 2002) et le Rot-Weiss Ahlen (de 2004 à 2010). Après avoir raccroché les crampons, l’attaquant de formation est revenu au club qui l’a révélé, pour lequel il a inscrit 65 buts en 170 rencontres, essentiellement en deuxième division allemande.

Après avoir passé près de trois ans à s’occuper des équipes de jeunes du VfL Osnabrück, Daniel Thioune s’est vu donner sa chance à la tête de l’équipe première en octobre 2017. Une récompense pour celui qui s’est toujours accroché pour en arriver là : «J’ai 44 ans aujourd’hui. Dans ma vie, j’ai sûrement connu plus d’obstacles que d’autres. Ma couleur de peau a peut-être un rôle à jouer là dedans. Mais je crois que nous sommes à une époque où la qualité fait quand même la différence. Et je dois avoir de la qualité, pour être en mesure d’entraîner dans un des trois principaux championnats du pays.»

Une première dans l’histoire du football professionnel allemand

C’est la première fois qu’un entraîneur noir et allemand est sur le banc d’un club professionnel. À sa manière, Daniel Thioune offre quelque chose de différent, et espère qu’un jour, il ne sera plus fait référence à sa couleur de peau. «C’est un processus qui doit mûrir, pour qu’un jour, ce soit la normalité. Peut-être que l’Allemagne a quelques étapes à franchir avant que ce soit le cas, pour que ce soit comme aux Pays-Bas ou encore en France.»

Ces derniers temps en Allemagne, Daniel Thioune surtout mis en avant en tant que «premier coach noir d’une équipe professionnelle». En y regardant de plus près, on se rend compte que si le Germano-Sénégalais est toujours en poste, c’est essentiellement grâce à ses performances, et non en raison d’une certaine discrimination positive.

«Dans mon travail, je fais en sorte d’augmenter les probabilités de succès. Si je n’avais pas travaillé d’arrache-pied la saison dernière, nous serions sûrement descendus. Et si je ne travaillais pas avec acharnement aujourd’hui, nous ne serions pas aussi bien placés au classement.» Actuellement, le VfL Osnabrück est leader de troisième division avec cinq points d’avance sur son premier poursuivant. La montée est un objectif clair pour Daniel Thioune, qui veut continuer à briller – et qui malgré lui, pourrait bien faire évoluer les choses en Allemagne.