NETTALI.COM  – Retransmettre en direct le Magal de Touba. C’est le défi que relèvent cette année les chaînes de télévision du Sénégal. Seulement, la concurrence n’est pas sans conséquence. Elle favorise même le désordre et la pollution sonore.

Évènement religieux majeur du Sénégal, le Magal de Touba draine chaque année des foules immenses venant des quatre coins du Sénégal voire du monde. Ainsi, ce sont des millions de personnes qui se retrouvent dans la même cité pendant deux à trois jours. Et c’est la grande mosquée où repose le fondateur du mouridisme qui est la principale attraction du Magal. Des milliers de talibés s’y bousculent. Résultat : il est quasi impossible d’y circuler. Mais depuis quelques années, la situation est aggravée par les chaines de télévision. Elles installent leurs plateaux autour de la grande mosquée. Ce qui entrave beaucoup  la circulation. Rien que sur la ruelle qui passe devant la maison de Serigne Saliou Mbacké, on retrouve la Tfm, Lamp Fall Tv, Walf Tv, Dakar Tv… A quelques pas de là, il y a Touba Tv. La Rts et la 2Stv ont choisi la ruelle qui passe devant  la résidence Khadim Rassoul. Alors que la Sen Tv a installé ses quartiers du côté de Keur Serigne Fallou. Et toutes ces chaines sont prises d’assaut par le public. Beaucoup de talibés en profitent pour satisfaire leur curiosité. “Voilà tel ou tel autre journaliste ou oustaz”, les entend-on dire. Mais ces foules autour des plateaux de télévision encombrent les alentours de la grande mosquée rendant difficile la circulation. Au désordre s’ajoute la pollution sonore. Les chaines de télévision utilisent en effet une sonorisation qui agressent les oreilles. D’autant que dans la cité religieuse, il y a presque partout des haut-parleurs qui diffusent des khassaïdes de Serigne Touba, nuit et jour.

Ainsi, en plus de la chaleur et du manque d’eau, les talibés devront aussi faire face au désordre et à la pollution sonore autour de la grande mosquée où même les mendiants ont leurs haut-parleurs.