NETTALI.COM – Une photo d’El Hadji Diouf aux côtés d’Aliou Cissé chez Babacar Ngom, fondateur et président du groupe Sedima, sur le net. Une rencontre à un dîner qui en dit long sur ce qui peut être vu comme une réconciliation entre les deux ex-coéquipiers. El Hadji Diouf, d’habitude très critique envers le sélectionneur national, a depuis revêtu le maillot de l’unité nationale pour plaider l’union sacrée autour du coach de l’équipe nationale.

«Je crois qu’il (Aliou Cissé) a les épaules et la tête pour pouvoir assumer ses choix. Il n’a pas un métier très facile. C’est comme le président de la République ou le maire. Ils sont critiqués. Mais est-ce que si on était à à sa place, on aurait mieux fait ? On veut un Sénégal uni où les gens sont ensemble. Notre rôle, c’est de soutenir le Président, les maires, les députés», déclare-t-il.

«Aliou est un ami. C’est vrai qu’à un moment donné, on n’était pas d’accord. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre. On va se voir pour aider le football sénégalais», promet-il. El Hadji Diouf assistait ce week-end à la finale de la coupe du maire de la commune de Tassette, Mamadou Thiaw, par ailleurs secrétaire exécutif du programme national de développement local (Pndl).

Dioufy n’a toutefois pas manqué de se prononcer sur le différend entre Aliou Cissé, entraîneur de l’équipe nationale et Mayacine Mar, directeur technique national (Dtn), évoqué dans la presse après la réunion d’évaluation de la Can 2019 tenue par le comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football au mois de septembre dernier. «Je n’ai pas de commentaire à faire. L’heure est au rassemblement. S’il y a des querelles, il faut les arrêter. Ces jeunes (les Lions) n’ont pas besoin de cela. Ils ont besoin d’être concentrés», conseille l’ancien meneur de jeu des «Lions».