NETTALI.COM – L’émission Sen Petit Gallé diffusée sur la Télévision Futurs Médias est de plus en plus la cible de critiques venant de certaines franges de la société. Dernière sortie en date, celle du ministre-conseiller Moustapha Diakhaté qui dénonce «une usine de crétinisation de la jeunesse sénégalaise»

«Dis-moi quelle jeunesse tu as, je te dirai quel peuple du seras.» C’est cette citation du Président Abdoulaye Wade que Moustapha Diakhaté a convoquée pour s’attaquer à l’émission Sen Petit Gallé de la Tfm qu’il assimile à «une usine de crétinisation de la jeunesse sénégalaise». L’ancien président du groupe Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale va même plus loin. Sur sa page Facebook, il écrit : «Cette émission est une insulte au Sénégal, une grande menace de crétinisation des générations futures.» Avant d’interpeller directement le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) pour, dit-il, «protéger le Sénégal des anti valeurs et de la promotion de dépravation que propage cette émission». Toutefois, le ministre-conseiller précise que «la principale faute incombe aux parents qui ont manifestement failli compte tenu de l’âge des participants de l’émission».

Diffusée par la Tfm depuis quelques années, l’émission “Sen Petit Gallé” est de plus en plus critiquée. Elle met en scène de jeunes adolescents qui expérimentent leurs talents d’artistes. Mais pour certains, l’émission fait la promotion des anti valeurs et exposent les enfants qui suivent régulièrement ce programme de divertissement à la dépravation.