NETTALI.COM – Elargi de prison ce lundi après 2 mois passés à la prison de Rebeuss dans le cadre de l’exécution d’une contrainte par corps, Taïb Socé a tenu à remercier les Sénégalais pour leur mobilisation lors de l’organisation du téléthon qui a permis de collecter 100 millions. Somme qui lui a permis de recouvrer la liberté.

«Je rends grâce à Dieu et je remercie tous les Sénégalais, pour leur élan de solidarité. Ils pouvaient juste dire que Taïb a fait ce qu’on lui reproche. Ce que je retiens de cette histoire, c’est que c’est le bon Dieu qui a tranché. C’est Lui qui a guidé l’action des gens qui ont mutualisé leurs forces, qui se sont ligués comme un seul homme, pour me manifester leur solidarité. Je reconnais que par cet élan, ils m’ont accordé une dette que je ne pourrai jamais leur payer. Je remercie spécialement Bougane Guèye Dany. Il avait toute la latitude de verser dans certaines considérations et se dire, après tout, Taïb Socé travaille dans un groupe de presse concurrent. Mais que nenni ! Il a fait de ce dossier sa propre affaire, en mettant tous ses supports, à la disposition des initiateurs du téléthon. Il a également facilité à mon ami et frère, Iran Ndao, le travail abattu. Iran pouvait avoir l’ambition et la volonté d’initier une telle action de solidarité à mon endroit et se heurter au refus de son patron, Bougane », déclare le prêcheur du groupe Futurs Médias.

«Je partageais ma cellule avec une grande personnalité, un directeur de société. C’est lui qui m’a renseigné sur le coût, d’une telle parution, sur une page entière, dans un quotidien. De ma cellule en prison, je suivais l’actualité. Je mesure à sa juste valeur, la façon dont tout ce beau monde s’est mobilisé pour arriver à ma libération. Je ne pourrais remercier assez Bougane, pour tout ce qu’il a fait pour moi. Je ne peux que prier le bon Dieu, afin qu’il lui rétribue sa générosité et son élan de solidarité», ajoute-t-il.

Par rapport à l’accusation portée à son encontre, il soutient qu’il ne peut avoir qu’une attitude de croyant. «Je rends grâce à Dieu. En réponse à cette interpellation, je vous renvoie à l’accusation portée contre le Prophète Youssouf (Psl). Il avait été accusé de viol, au finish, on sait ce qui s’est passé. Dieu finit toujours par trancher. C’est vrai au début, je ne voulais pas que les gens paient. Mais ce sont mes amis et mes proches qui m’ont convaincu d’accepter cet argent qui a été collecté. Ils m’ont dit que ce n’est pas à moi de prendre toutes les décisions. En toute modestie et vis-à-vis de tout ce que je leur dois, j’ai finalement accepté », explique-t-il.

Il compte, dit-il, aller à D-médias, pour sa première sortie pour remercier tous les Sénégalais.
Il conclut que pour lui, cette affaire est classée. «J’oublie tout, je retourne à mon travail et m’occupe de ma famille, comme avant», dit-il.