NETTALI.COM – Alors qu’on avait fini d’évoquer l’affaire des cris de singes dont il avait déjà été victime, Lukaku a été à nouveau victime de racisme. Mais cette fois ci c’est de la part d’un journaliste qui a totalement dérapé. 

Romelu Lukaku, a t-il fait un bon choix en rejoingant l’Inter Milan. Il doit surement être en train de regretter d’avoir choisi l’Italie. En tout cas ses débuts y sont loin d’être tranquilles. Ciblé par des cris de singe à Cagliari (1-2), l’attaquant de l’Inter Milan a de nouveau été victime de racisme. En effet, le journaliste italien Luciano Passirani a totalement dérapé en évoquant le buteur belge. “Je ne vois aucun joueur de son calibre dans le championnat, ni à l’AC Milan, ni à l’Inter, à la Roma ou à la Lazio. Je l’aime beaucoup parce que c’est l’un des plus forts, c’est le sosie de Zapata (Atalanta, ndlr). Il a quelque chose en plus. Il sait marquer, Dans une lettre ouverte diffusée sur les réseaux sociaux, ils avaient voulu expliquer au Belge que les cris de singe qu’il avait subi en Sardaigne n’étaient pas du racisme, maisil transcende une équipe. En un contre un, c’est un tueur, a d’abord encensé l’homme de 80 ans pour TopCalcio24, avant de dérailler. Pour l’arrêter, il suffit de lui jeter dix bananes pour qu’il les mange.

Malgré ses excuses immédiates, le directeur des programmes de Top Calcio 24, Fabio Ravezzani a annoncé en direct que Luciano Passirani « n’apparaîtra plus à l’antenne ». « M. Passirani a 80 ans et pour complimenter Lukaku, il a fait un commentaire qui s’est révélé être raciste, a-t-il souligné. Je pense que c’était de sa part faire preuve d’un terrible manque de lucidité, même momentané. »

Après les cris racistes de certains supporters de Cagliari, Lukaku avait posté sur son compte Instagram un message où il disait « espérer que les fédérations de football réagiront avec force à toutes les affaires de discrimination ».

Dans une lettre ouverte, certains supporters de l’Inter Milan ne l’avaient pas du tout soutenu, relevant une pratique pour “rendre les adversaires nerveux”.