NETTALI.COM – Entre le Parti démocratique sénégalais et Rewmi, c’est la guerre autour du poste de chef de l’opposition. Les poulains de Idrissa Seck ont descendu en flammes Toussaint Manga qui pense que le poste doit revenir au Pds, non sans mettre en garde contre toute manœuvre visant à diviser cette opposition.  

Réponse du berger à la bergère. Après la sortie du député Toussaint Manga, hier, dans les colonnes du journal « Le Quotidien », déniant à Idrissa Seck la qualité de chef de l’opposition, les jeunes de Rewmi sont montés au créneau, le même jour, via une conférence de presse, pour dire que le poste revient, de fait, à leur leader.

« Nous pensons que le statut de chef de l’opposition n’intéresse pas Idrissa Seck. Ce n’est pas une fixation en lui. C’est une disposition constitutionnelle adoptée par le peuple. Aujourd’hui, la seule station qui mérite que le président Idrissa Seck se batte, c’est celle présidentielle. Mais puisque la Constitution lui confère le statut du chef de l’opposition, il est de son ressort d’occuper cette posture pleinement parce que c’est une exigence républicaine. A la dernière élection présidentielle, il est arrivé deuxième avec 900 mille voix », a déclaré Mory Guèye, secrétaire général national à la jeunesse de Rewmi.

Toutefois, ce poulain de l’ancien Premier ministre a souligné que ce débat risque de miner la cohésion de l’opposition à Macky Sall.

Ainsi, il invite à ce que les priorités soient recentrées sur les inondations et sur la transparence dans la gestion des ressources naturelles.

Mory Guèye et Cie, sur un autre registre, militent pour la dissolution   du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) qu’ils perçoivent comme une institution budgétivore budgétivore.

Pour finir, ils ont exigé la libération de Khalifa Sall et Adama Gaye qu’ils considèrent comme de « otages politiques» .