NETTALI.COM – Ils sont partis à la fleur de l’âge. Cheikh Ndiaye, 18 ans, et son camarade de cellule, Babacar Mané, 19 ans, n’ont pas partagé cette chambre n°11, du secteur 3 de la prison de Rebeuss, par hasard. Cette cellule est censée abriter des détenus d’un jeune âge.

Babacar Mané, domicilié à Tivaouane Peul (département de Rufisque), avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour les délits de «vol avec violence, sur la voie publique et détention d’arme blanche». Il était donc en détention provisoire et son dossier avait été confié à un juge d’instruction. Il était donc un «correctionnel», dans le langage des pensionnaires de  Rebeuss.

Le second, Cheikh Ndiaye, lui aussi est un «correctionnel». Domicilié à Thiaroye, il avait lui été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour les délits «d’association de malfaiteurs et de vol en réunion».

En détention préventive, Babacar Mané et Cheikh Ndiaye attendaient d’être auditionnés par le juge d’instruction et devaient de retrouver un jour devant le tribunal correctionnel de Dakar ou la chambre criminelle.