NETTALI.COM – Tout le monde a pensé à Abdoulaye Bathily, en apprenant le rappel à Dieu de Amath Dansokho. Avec Landing Savané, ils constituaient le Pôle de Gauche qui a porté Me Abdoulaye Wade au pouvoir en 2 000. Affecté par la triste nouvelle, le professeur d’histoire parle de son « camarade et ami Dansokho ».

« Mon camarade et ami Amath Dansokho vient de s’éteindre. C’est une immense perte pour le Sénégal et l’Afrique. Combattant inflexible de la lutte des peuples pour la démocratie, le progrès et la justice sociale, Amath aura marqué en particulier d’une empreinte indélébile le parcours politique de notre pays le Sénégal », écrit Bathily. « Resté fidèle jusqu’au bout aux principes et valeurs du militant, sa figure restera à jamais un symbole de fidélité à l’engagement pour les causes justes, la défense des opprimés, la libération nationale et sociale », ajoute-t-il, présentant ses condoléances à la famille du défunt, à ses camarades et à ses amis.

Son successeur à la tête de la Ligue démocratique, le député Nicolas Ndiaye, souligne que « cet éminent camarade  fût une grande figure des luttes pour le progrès, la justice sociale et la démocratie au Sénégal, en Afrique et dans le monde ». « En effet, Amath Dansokho, toute sa vie durant, a toujours fait preuve d’une détermination inébranlable et d’un engagement révolutionnaire pour l’avènement d’un pluralisme politique et syndical à une époque où l’arbitraire et la répression étaient érigés en règle par le pouvoir politique d’alors. Avec la disparition du camarade Amath Dansokho, le Sénégal vient de perdre un acteur majeur de la gauche et des luttes pour la démocratie et la réduction des inégalités sociales », a-t-il rappelé. « Sa contribution décisive pour l’avènement des alternances politiques en 2000 et en 2012 est reconnue et saluée par tous nos compatriotes. Pourvu que son militantisme sans faille soit offert aux jeunes générations militantes afin qu’elles s’inspirent de l’engagement exemplaire de Amath Dansokho pour la poursuite des luttes en faveur de la construction d’une société de justice sociale », conclut le SG de la LD.