NETTALI.COM – Invité de l’émission « Sen Show » sur la Sen TV, Guy Marius Sagna a évoqué ses conditions de détention. Il a aussi fait part de sa rencontre avec Khalifa Sall et Adama Gaye

« Durant les trente (30) jours que j’ai passés à Rebeuss, nous étions quinze (15) par moments, puis 17 et 20, les derniers jours dans une chambre de 5 mètres carrés avec une toilette. », a fait savoir l’activiste Guy Marius Sagna, interrogé sur ses conditions de détention.

« Je n’ai pas eu le temps de penser à moi car lorsqu’on est à la Chambre 36 du secteur 5, on n’est pas victime du paquetage (ndlr – le fait d’entasser les prisonniers les uns sur les autres). Nous nous étions couchés alors que ce n’est pas le cas d’autres détenus qui sont tout le temps assis. D’ailleurs, on le voit, certains parmi ceux qui sont sur le point d’être présentés aux juges au tribunal, sont tout le temps allongés à la cave parce qu’ils n’ont jamais l’occasion de le faire à Rebeuss », a ajouté celui-ci comme pour insister sur les conditions de détention.

Enfonçant le clou, M. Sagna d’insister sur le mauvais traitement des prisonniers : « Il y en a qui s’endorment devant les toilettes. Ceux qui ont une envie pressante et ne peuvent se retenir, font leurs besoins  dans leurs propres habits. Il y en a qui ne peuvent pas se laver et sentent vraiment mauvais. On fait la queue pour tout, pour prendre sa douche, pour se rendre aux toilettes »

Abordant la manière dont il a été personnellement traitée, Guy de dire : « on m’a déshabillé et j’étais tout nu lors de la fouille ». Pour l’activiste, « la fouille est certes normale mais il y en a  qu’on n’a pas déshabillés. »

Guy Marius Sagna rencontre Khalifa Sall et Adama Gaye

Guy Marius Sagna n’a pas parlé que des conditions de détention puisqu’il a évoqué sa rencontre avec Khalifa Sall, et Adama Gaye.

« Quand on s’est vu Khalifa Sall et moi, on s’est fait un câlin mais les gardes sont accourus tout de suite pour nous  séparer avant de me traiter de tous les noms ; ils m’ont demandé  ce que je faisais avec lui, ce qu’on s’est dit, etc. »

Guy Marius Sagna a aussi croisé Adama Gaye. « Quand j’ai croisé Adama Gaye, nous nous sommes salués et je lui ai demandé si ses conditions étaient dures ou pas. Il m’a dit que ça allait ».

Adama Gaye est à la chambre 1, une chambre jugée dure selon Ndiaye Doss.