NETTALI.COM – Le Sénégal, qualifié hier pour le dernier carré devant l’Angola, retrouve le Mozambique en demi-finales. Le sélectionneur national des moins de 20 ans hommes, Madiène Fall, donne la clé de cette rencontre, dans cet entretien avec EnQuête. Selon lui, la qualification en finale passe d’abord par une défense irréprochable.

Le Sénégal vient de sortir l’Angola en quart de finale. Comment analysez-vous cette victoire des Lionnes ?

C’est une bonne prestation, parce que battre l’Angola avec plus de trente points d’écart n’est pas donné à toutes les équipes. Nous avons senti aussi une formation sénégalaise très solidaire en attaque, mais aussi et surtout en défense où nous péchions le plus, d’habitude. Il faut également reconnaître que les joueuses ont fait preuve de beaucoup de dextérité avec notamment les tirs à trois points.

Est-ce que le coach Cheikh Sarr a marqué ce succès de son empreinte ?

Oui. Il a fait et c’est assez logique, car, il chemine avec cette équipe, depuis deux ans maintenant. Donc, c’est tout à fait normal qu’il parvienne à inculquer sa philosophie de jeu aux filles. En tout cas, c’est une bonne réussite de sa part dans ce domaine précis que constitue la défense.

Sénégal vs Mozambique, quel est le plan de jeu que le coach doit adopter pour aller en finale ?

Je dis qu’il faut faire attention. Il peut y avoir un match piège, parce que parce que le Mozambique a des similitudes avec l’Angola. Elles ont un jeu qui se résume aux drives, fixations et tirs à trois points. Il faudra reconduire, de la part du coach Sarr, la même stratégie, avec un secteur défensif le plus hermétique possible. Cependant, il faut surveiller leur numéro 15 qui est la meilleure marqueuse côté mozambicain.

Quelle analyse faites-vous de l’autre demi-finale opposant le Mali au Nigéria ?

Même si le Nigeria a tendance à s’économiser, en prévision du dernier carré, pour escompter à une place en finale, il reste quand-même favori pour ce match à élimination directe. Quoique l’on dise, avoir six joueuses de la W-NBA dans son effectif, ne peut être que bénéfique. En sus les Nigerianes ont la faveur de l’expérience, avec 7 championnes d’Afrique en titre dans leurs rangs. Mais, le Mali aura son mot à dire. Les Maliennes ne sont pas là par hasard. C’est une affiche qui promet.

En cas de finale pour le Sénégal, quelle équipe aimeriez-vous rencontrer ?

Le Mali est plus jouable pour nous, les Nigérianes sont très physiques, il faudra apporter du répondant pour espérer leur tenir tête. Mais, pour le spectacle et sous le coup de la revanche, pourquoi pas le Nigeria. Enfin, nous sommes à la maison, devant le public qui répond à l’appel, il n’y a pas de quoi avoir peur. Et pour gagner, il faut venir à bout des meilleures.