NETTALI.COM – Le journaliste Mouth Bane soupçonne Amadou Ba de connexions douteuses avec Ousmane Sonko, qui ne le cite jamais dans l’affaire des 94 milliards.

De la tribune de l’émission “Faram Facce” sur la Tfm, le journaliste Mouth Bane a chargé Ousmane Sonko, ce mercredi 7 Août, au sujet de l’affaire des 94 milliards, réactivée la semaine passée par la publication des conclusions de la commission d’enquête parlementaire mise en place.

Ainsi, le directeur de publication de Dakar Times met Amadou Ba dans le coup et se demande pourquoi le leader de Pastef ne cite jamais l’alors ministre de l’Economie et des Finances, qui maîtrisait les opérations de décaissement.

De l’avis de l’invité de Pape Ngagne Ndiaye, Ousmane Sonko est dans l’impossibilité de prouver que 46 milliards sont logés dans un compte bancaire, représentant un quelconque versement. Il rappelle, à la suite des révélations du quotidien « Libération », que seuls 3 milliards ont été libérés par Tahirou Sarr, pour racheter la dette contractée auprès de la famille Ndoye.

En clair, Mouth Bane soupçonne le jeune opposant de s’être servi de cette affaire pour se conférer une certaine popularité. Il en veut pour preuve, sur le plateau de la 2S Tv, lors d’une émission tenue le 31 décembre 2018, ce dernier avait même feint d’oublier les noms des cabinets Atlas et Mercalex.

Son co-débatteur, l’ancien ministre de la Culture Amadou Tidiane Wade, souligne qu’on ne peut pas soutenir ce débat pendant deux ans, en l’absence de preuves. Il mentionne que  Ousmane Sonko aurait tort de ne pas détenir les preuves de ses allégations. Sur ce registre toujours, il pense que la justice n’aura aucun problème pour lever l’immunité parlementaire du candidat qui s’était classé 3e à la présidentielle de 2019.

Nous devons à la vérité de rappeler que Amadou Ba, contrairement à l’ex-ministre du Budget, Birima Mangara, n’a pas déféré à la convocation de la commission d’enquête parlementaire dirigée par le député Cheikh Seck.