NETTALI.COM – Manœuvres au quartier général du pape du sopi. Après avoir reçu Ousmane Sonko, Alioune Tine et Adama Gaye, Me Abdoulaye Wade a eu un tête-à-tête, vendredi, avec le député Mamadou Lamine Diallo. Le patron de Tekki était allé exposer au patron du Pds le sens de la plainte que lui et ses camarades du Congrès de la renaissance démocratique ont déposée contre Aliou Sall, Frank Timis et compagnie.

 

D’après une note de la cellule de communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), c’est le vendredi 2 août que le Me Abdoulaye Wade a reçu en audience Mamadou Lamine Diallo. «Sur la demande du président du Mouvement Tekki», précise le Pds. «M. Mamadou Lamine Diallo, membre du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) dit être venu faire au Président Wade le compte rendu de leurs initiatives relatives au scandale du pétrole et du gaz au Sénégal. Ils ont, plus précisément, parlé de la plainte déposée auprès du Premier Cabinet d’Instruction près le Tribunal de Grande Instance de Dakar. La plainte vise toutes les personnes citées dans le scandale Petrotim. Vu l’urgence,  le Crd n’avait pas pu, préalablement, discuter avec lui des procédures entamées pour exiger toute la lumière sur ce scandale», lit-on dans le document reçu à Nettali.com.

Le secrétaire général national du Pds et le leader de Tekki ont également parlé de l’opposition et de «l’impérieuse nécessité d’avoir une opposition forte et unie afin d’être un réel contre-pouvoir qui pourra prendre en charge les préoccupations de populations».

Comme Ousmane Sonko avant lui, Mamadou Lamine Diallo a marqué à Abdoulaye Wade les réticences  du Crd qu’il anime avec d’autres leaders notamment, Abdoul Mbaye et Thierno Alassane Sall, sur le dialogue national. Une position qu’il dit partager avec le Pds. En fait, selon les deux parties, ce dialogue politique voulu par Macky Sall est dépourvu de sens.