NETTALI.COM – Dans les liens de la détention depuis le décès de Ousmane Tanor Dieng, Guy Marius Sagna a reçu ce mercredi 24 juillet, un soutien de taille. Sur sa page Facebook, Ousmane Sonko a apporté toute sa solidarité à l’activiste.

Il s’agit de museler une figure incorruptible de la contestation contre tous les abus, dérives et magouilles d’un régime corrompu. Comment autrement comprendre qu’il soit le seul à être interpellé pour des propos tenus en conférence publique par le collectif « FRANCE DÉGAGE », dont il n’est ni le Coordonnateur, ni un responsable à quelque niveau que ce soit ? “, a annoncé Ousmane Sonko à travers sa page Facebook, ce mercredi 24 juillet.

Pour le leader de Pastef, Guy Marius Sagna n’est pas à sa place, ceux méritent de croupir en prison sont en liberté.
Ceux qui méritent de séjourner à Reubeus sont légion, détournant nos deniers publics, dealant sur nos ressources naturelles, surfacturant nos marchés publics, …Guy Marius Sagna n’est rien de tout ça, mais il est beaucoup mieux : un homme honnête, patriote et de conviction“, a-t-il laisser entendre.

Alors oui, je partage entièrement les opinions qu’il a exprimées et les fais miennes dans le fond. N’ai-je pas plusieurs fois suggéré qu’il soit fait obligation aux détenteurs du pouvoir public de se soigner dans nos hôpitaux publics et d’inscrire leurs enfants dans nos écoles publiques, pour partager avec les classes modestes les difficiles conditions qu’ils leur font subir par leur incompétence et leur manque de patriotisme ?”, s’interroge le troisième de l’élection présidentielle.

” Guy Marius Sagna a tout sacrifié depuis des années pour consacrer sa vie à la défense exclusive des intérêts de 15 millions de Sénégalais. Espérons qu’il s’en trouvera quelques milliers pour s’en souvenir.
MÊME SANS ESPOIR, LA LUTTE EST ENCORE UN ESPOIR!”, conclut Ousmane Sonko.

Rappelons que Guy Marius Sagna avait posté sur sa page Facebook des propos qui lui ont valu arrestation.
Mourir dans un hôpital de l’ancienne puissance alors qu’ils ont eu le temps pendant 59 ans de doter ce pays de structures hospitalières dignes de ce nom. Quelle tristesse!!! Quel gâchis!!!”, avait-il publié peu après l’annonce de la mort d’Ousmane Tanor Dieng.