NETTALI.COM – Lundi passé, citant la presse tricolore,  nous vous informions de l’interpellation du présumé meurtrier de l’enseignant guinéen Mamoudou Barry, en précisant que ce dernier, qui a des antécédents psychiatriques, ne serait pas de nationalité algérienne. A travers une note parvenue à nettali.com, Alger, par les soins son ambassade à Dakar, confirme que le suspect est un Turc,  connu des services de police pour des faits liés à des affaires de stupéfiants.

Suite à la diffusion d’informations mettant en cause un supporter algérien dans l’assassinat, le 19 juillet 2019 à Rouen, d’un enseignant-chercheur guinéen, l’ambassade informe « que suivant la police française, l’auteur présumé de l’assassinat serait de nationale turque, avec des antécédents psychiatriques ».

« Le mis en cause est également connu des services de police pour des faits liés à des affaires de stupéfiants », ajoute la note.

Ainsi, « l’ambassade déplore qu’un lien ait pu être établi, prématurément, entre cet assassinat condamnable, et la communauté algérienne établie en France, où, elle est elle-même, l’objet d’attitudes xénophobes et de campagnes récurrentes de dénigrement de la part de milieux extrémistes et hostiles ».

Pour mémoire,   Mamoudou Barry, 31 ans, est mort des suites de ses blessures. Pour ses proches, il a été agressé vendredi « en raison de la couleur de sa peau ». Il se trouvait dans sa voiture avec son épouse lorsqu’il a été verbalement pris à partie par un homme qui patientait sous un abribus. C’est en allant le voir qu’il a été roué de coups.

Par un poste sur twetter, que nous reproduisons, ci-dessous, in extenso, le président de la République a fermement condamné cet acte barbare qui n’honore pas l’Afrique.

« Je condamne le crime odieux perpétré contre Mamoudou Barry, un citoyen guinéen en France, suite au match Sénégal Vs Algérie. Je présente mes sincères condoléances à sa famille éplorée, au peuple frère de Guinée et au Président Alpha Condé », Macky Sall, dixit.