NETTALI.COM – Entre autres nomination de ce conseil des ministres de ce mercredi 3 juillet, celle d’Abdoulaye Dia, cumulativement avec son poste de Directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Energies, comme Président du Conseil d’Administration du Fonds spécial de soutien au Secteur de l’Energie.  

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Abdoulaye Dia, devenu Directeur de Cabinet du MPE avec l’arrivée de Mouhamadou Makhtar Cissé à ce poste, est ingénieur électromécanicien issu de l’École supérieure inter-africaine d’électricité (ESIE) en Côte d’Ivoire. Il a fait ses premiers pas à Senelec à la Direction production où il a occupé plusieurs postes dont celui de chef de division, avant de migrer à la direction transport, à l’audit, puis directeur de la Communication et de l’informatique entre 2008 et 2009.

Déjà entre 99 et 2000 à l’époque de la privatisation, il s’était vu confier de hautes responsabilités par le consortium Helio Hydro Québec. Il fera plus tard son retour à la Direction du transport où il occupa plusieurs postes : d’abord délégué, puis sous directeur et ensuite directeur.

Il a à son son actif la création du dispatching national qui gère tout le système électrique du Sénégal. C’est en 2015 qu’il devient Secrétaire Général de Senelec avec l’arrivée de Mouhamadou Makhtar Cissé jusqu’à son départ au ministère du Pétrole où Dia est nommé Directeur de cabinet.

Connu à Senelec pour sa rigueur et sa détermination et fin connaisseur des dossiers techniques et administratifs, l’homme ne va certainement s’ennuyer au ministère du Pétrole et des Energies, dans ce contexte de crise liée aux soupçons de corruption sur le pétrole sénégalais. Un secteur qui, aujourd’hui a besoin de davantage d’organisation, de transparence et surtout de sérénité.