NETTALI.COM- L’ex ministre conseiller en communication de la Présidence a fait face ce mercredi aux enquêteurs de la Brigade des affaires générales de la Division des investigations criminelles. A sa sortie aux environs de 13h, El Hadj Hamidou Kassé est revenu sur son audition en précisant qu’il n’a jamais enfoncé qui que ce soit, à fortiori Aliou Sall…”

J’ai rencontré des gens extrêmement courtois qui m’ont posé des questions et j’ai répondu” a déclaré le tout nouveau chargé de la Culture à la Présidence.
Poursuivant, M. Kassé a affirmé camper sur sa position par rapport à ses sorties et déclarations. ” Je suis toujours sur les mêmes positions de combat parce que toute ma vie a été un combat. Je continue ce combat pour la justice pour, l’égalité et pour la vérité dans notre pays“, a t-il soutenu. Toutefois, il précise : ” Je n’ai jamais enfoncé qui que ce soit à fortiori Aliou Sall. Et voilà, on saura bien la vérité“.
Par ailleurs M. Kassé n’a pas manqué d’appeler au calme et à la sérénité pour un Sénégal uni. “Il faut que la sérénité revienne dans ce pays parce ce que si ça se casse, ça se casse pour tout le monde“, met-il en garde.

Pour rappel, interpellé  par Tv5 sur les sommes perçues par le frère du président de la République via Agritrans ainsi que son salaire, Kassé avait confirmé le paiement le paiement des 146 millions F Cfa (250.000 $) à Agritrans. « Je crois qu’il y a de l’amalgame. D’après les informations que j’ai, cette somme a été virée dans une société Agi-Trans (sic) de M. Sall, pour le paiement d’une mission de consultation dans le secteur agricole », avait-il confié à Tv5.

A cause de cette sortie, il lui a été prêtée, par de larges franges de l’opinion, d’avoir brisé la ligne de défense du maire de Guédiawaye.

C’est ainsi que le chef de l’Etat avait décidé de se séparer de son ministre conseiller en charge de la communication de la présidence suite à la sortie de ce dernier sur la gestion des contrats pétroliers impliquant son frère, en l’occurrence Aliou Sall.