NETTALI.COM – Convoqué pour la première fois en équipe nationale contre Madagascar lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN, Krépin Diatta n’a plus quitté la Tanière. Mieux, il fait partie des 23 Lions retenus pour la fête du football africain et réussit pour le moment ses débuts. Deux passes décisives en trois sélections, le joueur du FC Bruges séduit par son jeu élégant et ses passes qui cassent les lignes. Un joueur qui pourrait bien aider le Sénégal dans sa quête d’un premier sacre continental.

Né le 25 février 1999, Krépin Diatta avance sûrement et lentement. Petit à petit, l’ex sociétaire d’Oslo construit sa cage dans la Tanière. Avec une vista hors du commun, habile balle au pied, à l’aise techniquement, intelligent dans le jeu, véloce, athlétique et élégant aux touchers de balles, Krépin Diatta a la carrure d’un bon milieu de terrain.

Calme sur le terrain, ses conduites de balles et sa grinta forcent le respect, ses passes cassent les lignes. Krépin dégage de la sérénité et incarne le beau jeu à l’état pur. Son jeune âge (20 ans) ne l’empêche pas de titiller ses aînés considérés, jadis, comme indéboulonnables au milieu de terrain. Une perle rare, diront certains observateurs avertis.

Enfin Aliou Cissé tient-il le juste milieu qui lui manquait? Est-il la pièce qui manquait au puzzle ? S’interroge-t-on. En tout cas avec lui dans l’entre-jeu, le jeu sénégalais n’est pas, pour le moment, taxé de jeu musclé voire robotique.

En effet, depuis son arrivée en mars 2015, Aliou Cissé a toujours été critiqué sur la qualité de jeu que son équipe proposait. ” Le Sénégal gagne sans convaincre”, ” Le jeu des Lions n’est pas beau à voir”, “Le jeu n’est pas fluide, il manque d’animateur” sont entre autres les complaintes de nombreux férus du ballon rond. Et si Krépin Diatta était ce joueur qui serait à la baguette, un créateur comme Fadiga dont les milliers de supporters de l’équipe nationale sont toujours nostalgiques et attendent avec impatience le digne héritier ?

Le moins que l’on puisse dire pour le moment est que l’ex joueur de Sarpsborg 08 a réussi ses débuts sous la tunique nationale. Et les chiffres plaident en sa faveur ; trois sélections dont deux titularisations, deux passes décisives et trois victoires pour le Sénégal. En réalité, une place de titulaire lui semble promise pour cette 32ème édition de la CAN.

Meilleur joueur du mois de mars du FC Bruges, meilleur jeune joueur du championnat norvégien en 2018, 2ème meilleur jeune joueur en 2017, finaliste de la CAN juniore 2017 et 8ème finaliste du mondial de la catégorie en 2017. Un beau palmarès qui augure de lendemains meilleurs.

A cette allure, Krépin Diatta pourrait valoir beaucoup de satisfactions à l’équipe nationale du Sénégal. Et pourquoi pas être l’une des révélations de cette CAN dont les Lions ne jurent que par le sacre continental ?