précisé que le Sénégal souhaite développer une coopération d’échange de production d’énergie avec la Côte d’Ivoire. Cette coopération nouvelle intègre une dynamique sous régionale.

La Côte d’Ivoire prévoit très prochainement d’établir et d’accroitre les échanges d’énergie avec le Sénégal lorsque les lignes 225 kilovolts et les postes haute tension associés de Labé (Guinée), Tambacounda (Sénégal) et ceux du Mali seront réalisés conformément au plan directeur de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO.

C’est ce qu’a révélé ce vendredi le ministre ivoirien du Pétrole, de l’Energie et des Energie renouvelables, Abdourahmane Cissé. « M. Cissé a fait cette précision lors d’une visite du président sénégalais Macky Sall à la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (CIPREL) en présence du vice-président Daniel Kablan Duncan », nous informe le site abidjan.net.

Le président de la République sénégalaise, Macky Sall a  aussi effectué une visite à la centrale thermique de Compagnie Ivoirienne de Production d’Électricité ( CIPREL), dans l’après-midi de ce vendredi 21 juin à Abidjan.

« Ce second temps fort de la visite d’Etat de 72 heures du président Macky Sall a été l’occasion pour lui d’inviter les producteurs d’Électricité indépendants à prospecter le marché sénégalais.
Séduit par les résultats de CIPREL lors de cette visite, le président sénégalais a félicité les autorités ivoiriennes pour la qualité du travail abattu dans le secteur du pétrole et de l’énergie », informe encore abidjan.net.

Bien avant, Abdourahmane Cissé, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables a dressé un bilan du secteur électrique ivoirien. Selon lui, en moins d’une décennie, le secteur électrique s’est amélioré significativement au regard des principaux indicateurs de performance avec notamment la contribution active du secteur privé.

À en croire, Abdourahmane Cissé, de 2011 à fin 2018, les principaux indicateurs de performance du secteur électrique ont connu les évolutions. ” La puissance installée totale a augmenté d’environ 60 % en passant de 1391 MW à 2200 MW ; le taux de couverture est passé de 33 % à 58 % ; plus de 1 694 postes haute tension et basse tension ont été construits avec un rendement global qui est passé de 72 % à 80 % ” a-t-il révélé.

« Au plan régional, la Côte d’Ivoire vend à plusieurs pays de la sous-région. Deux autres pays que sont la Sierra Léone et la Guinée viendront s’ajouter à cette liste dès 2020 après la mise service de la ligne d’interconnexion électrique (225 kilovolts) entre la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Léone et la Guinée », ajoute notre source.

« A cela s’ajoute, termine notre confrère,  le taux de couverture qui est passé de 33% à 58%, plus de 2 700 km de ligne haute tension et plus de 4 450 km ligne basse tension ont été réalisées, plus de 1 694 postes haute tension et basse tension ont été construits et le temps moyen de coupure d’électricité a été réduit de moitié en passant de 48 heures à 22 heures par an ».

 

Avec abidjan.net