NETTALI.COM – C’est un soutien de taille que le Président Macky Sall vient de recevoir. Interrogé au cours d’une récente conférence de presse, le Président Abdel Aziz,  a jugé fallacieux tout ce qui a été dit sur le supposé scandale de corruption sur le pétrole.

Interpellé en conférence de Presse sur le reportage de la BBC et ses incidences sur le projet Tortue, le Président mauritanien Aziz a été catégorique. Il a fait savoir que “les chiffres avancés montrent que c’est du n’importe quoi. BP elle même n’aura pas 10 milliards, c’est faux tout cela je n’y crois pas, tout ça est politique le Président vient de gagner des élections transparentes nettes / donc tout cela ne tient pas la route c’est du n’importe quoi

Pour rappel, un reportage de BBC Afrique présenté par la journaliste Mayeni Jones a fait état d’un scandale à 10 milliards de dollars.. Pourquivant le même reportage  a fait savoir qu’Aliou Sall a usé de son influence en sa qualité de frère du Président de la République du Sénégal pour faire bénéficier à l’homme d’affaire roumain Frank TIMIS, de contrats de recherches et de partage de production de pétrole et de gaz dans notre pays en contrepartie d’actions dans les sociétés de ce dernier d’une valeur de 03 millions de dollars.

Le reportage pointe aussi du doigt le fait qu’Aliou Sall ait bénéficié dans les mêmes circonstances indûment bénéficié d’un salaire de 25 000 dollars américains par mois pendant cinq ans versés par l’entreprise de Monsieur Frank Timis. Mais d’’avoir également reçu un versement de 250 000 dollars américains viré par le même Monsieur Frank Timis dans le compte de Agritrans, la société de Monsieur Aliou Sall.

A noter que les réserves gazières  découvertes l’American Kosmos et dont le projet de champ offshore de Grand Tortue-Ahmeyim (GTA) piloté par British Petroleum (BP), sont estimées à 450 milliards de m3. Selon l’accord de coopération signé le 9 février 2018 à Nouakchott  entre les présidents Mohamed Ould Abdelaziz et Macky Sall, les réserves de Grand Tortue-Ahmeyim devront alimenter le Sénégal et la Mauritanie en gaz dès 2021, selon un partage équitable entre les deux pays. Son exploitation pourrait durer trente-cinq ans.