NETTALI.COM – Un organe de la presse nationale a publié dernièrement une information selon laquelle la Commission de surveillance, organe délibérant de la Caisse des Dépôts et Consignations, a été saisi par le chef de l’Etat pour démettre Monsieur Aliou Sall de ses fonctions de directeur général. Le président de cette structure dément et apporte quelques précisions.

« En ma qualité de Président de cette dite instance, je précise que cette information n’est pas fondée » rejette, d’emblée, M. Babacar Diamé.

« D’abord, cet organe de presse parle de Conseil d’administration alors que la CDC dispose, comme organe délibérant, une  Commission de Surveillance qui n’a aucune compétence pour nommer ou démettre le Directeur Général », rectifie-t-il encore.

« Revenant à l’information elle-même, je précise qu’à ce jour, la Commission de Surveillance n’a reçu aucune demande allant dans ce sens. Sur ce, nous rassurons les collaborateurs et partenaires de la CDC que Monsieur SALL reste et demeure le Directeur général de l’institution », insiste le communiqué parcouru par nettali.net ce lundi, tard dans la soirée.

La commission de surveillance témoigne  « de l’engagement, de la compétence et de la rigueur professionnelle de Monsieur Sall ».  « En effet, depuis sa nomination à la tête de l’institution, il n’a manqué de poser des actes qui oriente l’institution vers l‘excellence. Monsieur  Sall s’investit sans réserve pour faire de la CDC le premier investisseur public institutionnel aux côtés de l’Etat », atteste le document.

« La Commission de Surveillance apporte son soutien à Monsieur le Directeur Général et réaffirme sa volonté de l’accompagner dans cette mission exaltante de faire de la CDC une institution de référence. Depuis son arrivée, un regain de confiance a été noté auprès des bailleurs, partenaires et collaborateurs de la Caisse. Pour la première fois, des bailleurs de fonds internationaux et nationaux décident d’accompagner la CDC dans la réalisation d’importants projets structurants pour notre économie, comme en témoigne la structuration du financement du projet  « Tour des Mamelles », ajoute notre source.

Babacar Diamé informe que « s’agissant de la Gouvernance de l’institution », « des changements notoires ont été apportés par Monsieur Aliou Sall qui collabore en parfaite intelligence avec l’organe délibérant, dans le respect total des procédures ».
Il en veut pour preuve : « Monsieur Aliou SALL a entrepris une restructuration intelligente de l’institution avec une reprise en main et une redynamisation de tous les projets. De nouveaux projets structurants sont aussi en phase de lancements, notamment la Cité des Mamelles, les parcelles viabilisées de Bambilor, les logements sociaux de Tivaouane, les sphères administratives régionales, etc ».