NETTALI.COM – Mouhamed Dia relève dès le début des zones d’ombre, des irrégularités et un manque de transparence dans cette affaire qui a éclaboussé Aliou Sall et le gouvernement du Sénégal. Pour cet expert financier et consultant bancaire aux USA, Petrotim s’est substitué à l’Etat du Sénégal en négociant directement avec BP, ce qui n’est pas sans conséquences. L’invité de l’émission “Objection” de ce dimanche 9 juin a ainsi estimé qu’Aliou Sall, accusé d’avoir reçu des pots de vin, doit être détaché de toute  fonction.

« Tout ce qui se passe, c’’était déjà planifié. Tout était mis en place depuis le début. Ils ont confié à Aliou Sall ce que le régime libéral voulait faire. Ils en ont profité pour le confier à quelqu’un qui n’a pas d’expérience dans ce domaine pour qu’il s’en sorte avec des milliards de dollars. Il y a beaucoup de choses insensées dans ce dossier », a constaté Mouhamed Dia. Les révélations de l’enquête de la BBC continuent ainsi d’alimenter les débats et les réflexions.

L’expert financier s’interroge et parle ainsi de substitution. « Pourquoi Petrotim et non l’Etat du Sénégal ? C’est ça la grande question. Petrotim s’est substitué à l’Etat du Sénégal parce que c’était plus facile que BP négocie avec Petrotim qu’avec l’Etat du Sénégal, dans le sens où ils veulaient commettre des irrégularités. Si tout était transparent ça serait BP – Etat du Sénégal directement. Mais le fait que ça soit BP – Petrotim et puis Frank Timis – Timis Corporation, là facilement, ils peuvent prendre beaucoup d’argent des redevances sans que l’Etat du Sénégal ne s’en rende compte », a laissé entendre l’invité d’Objection.

A la question de savoir que perdent le Sénégal et le président Sall dans cette affaire de corruption supposée, Mouhamed Dia répond en ces termes : « Dans cette affaire, le Sénégal perd la crédibilité qu’il avait. Le président Sall avait promis du changement avec son slogan ‘‘ une gouvernance sobre et vertueuse’’. Le peuple avait espoir en lui et là cet espoir s’est envolé. Le président Macky Sall ne perd pas seulement sa crédibilité mais il perd ses partenaires économiques. Car cette perception de corruption ne facilite pas les affaires », a t-il détaillé.

Alors quelle est la meilleure solution dans tout ça ? « Pour apaiser la tension, je pense que le président Sall doit par un décret, démettre Aliou Sall de ses fonctions. Le chef de l’Etat a intérêt à détacher son frère, des fonctions d’Etat », a recommandé monsieur Dia.