NETTALI.COM – Bp a fait face à la presse ce jeudi pour fustiger le documentaire de la BBC.

Bp a soigneusement effectué la revue de l’histoire diffusée récemment par Bbc Panorama et réfute vigoureusement cette représentation trompeuse et fallacieuse de nos activités au Sénégal. Bp réfute fermement toute suggestion que Bp aurait agi de manière inappropriée pendant l’acquisition des parts de Timis corporation pendant l’acquisition des parts de Timis corporation au Sénégal en avril 2017. Bp a effectué les vérifications appropriée avant de décider des intérêts  dans les licences Cayar offshore profond et Saint Louis profond, y compris l’aspect  éthique et anti-corruption. Nous en sommes sortis convaincus que rien ne s’opposait à l’acquisition de ces parts. Le montant payé par Bp pour ces parts de licences est dans la valeur du marché à ce stade, d’exploration et de développement. Ces clauses du contrat sont confidentielles ce qui est une approche courante dans ce type de transaction », a soutenu le Directeur général de Bp Sénégal.

Selon lui,  les allégations de la Bbc concernant le montant des royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation sont absurdes. «Le système de royalties est courant dans l’industrie oil and Gas toutes les royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation seront exclusivement déduites des fonds de Bp Ces royalties  n’auront aucun impact sur les revenus de la République du Sénégal ou ceux de ses partenaires. En réalité, le montant des  potentielles royalties, évoqué dans l’émission est tellement faux et exagéré qu’il en est complètement fantaisiste. Bp ne reconnait pas ce document contenant ces chiffres et présenté comme dans le programme. Nous pensons qu’il a été produit par une autre partie », note-t-il.

Démontant l’enquête de la BBC, il dira que «même dans un scénario avec les conditions économiques et techniques très favorables, les royalties qui pourraient être payées par Bp à Timis Corporation n’atteindraient même pas 1% de ce que la République du Sénégal pourrait recevoir. Et encore une fois, et c’est très important, rien de ce qui sera payé n’affectera les parts du Sénégal».

Estimant que sa firme a été injustement diffamée, le Directeur général de Bp Sénégal soutient qu’ils se réservent le droit d’ester en justice.