NETTALI.COM – C’est le décret de nomination d’Aminata Touré qui a informé Aminata Tall qu’elle devait de perdre son poste de Présidente du Conseil économique, social en environnemental.

«Ce sont les décrets qui régissent la vision de l’institution sur les décisions prises par le président de la République. C’est par décret que j’ai appris que je devais partir. J’ai (donc) été informée par le président de la République», dit-elle, dans un entretien avec «L’Observateur».

A la question de savoir si elle a été surprise par la décision, elle répond par la négation. «Non, si je considère que du point de vue du principe, nous avions renoncé à nos ambitions et lui (Macky Sall) avons accordé ce pouvoir de décider des postes ou positions que nous devions occuper», philosophe-t-elle.

Ce qui lui fait dire que ceux qui pensent qu’elle en veut à son successeur n’ont rien compris.

«Au Sénégal, les gens parlent beaucoup sans réelle maîtrise des sujets. D’autres se font écho de fausses informations. Je n’ai pas piqué de colère contre mon successeur (Aminata Touré). Je n’ai pas une raison de piquer une colère. Si je devais piquer une colère, ce serait peut-être contre le décideur (Macky Sall). Mais, si je reconnais que je fais partie de ceux qui l’ont élu, donc qui lui ont donné ce pouvoir, pourquoi piquer une colère ? », réagit-elle, ajoutant que même si elle a été limogée, elle va poursuivre son compagnonnage avec Macky Sall.

«Je n’ai pas encore de raisons de ne pas poursuivre mon compagnonnage avec le Président Macky Sall. Le jour où j’en aurai, je tirerai les conséquences. Il a toujours développé un sentiment de respect, de considération et d’ amitié pour moi et pour ma famille. Le jour où ça cessera, je prendrai mes responsabilités», annonce-t-elle.