NETTALI.COM – En conférence de presse ce lundi 3 juin, maître El Hadji Diouf a apporté une réplique bien salée à l’endroit d’Ousmane Sonko qui avait jeté un regard critique sur le dialogue national et attaqué les opposants qui prennent part à ces concertations. L’avocat qualifie le leader de Pastef “d’extrémiste” et de “menteur”.

Entre Me El Hadji Diouf et Ousmane Sonko, c’est du “je t’aime moi non plus”. “C’est une bonne chose qu’il (président Sall) ait instauré le dialogue alors qu’il est élu à plus de 57 % . Aller en solo ne règle rien du tout“, a relevé Me El Hadji Diouf.

Défendant avec panache l’initiative du chef de l’Etat, la robe noire indexe Ousmane Sonko qui n’est pas favorable au dialogue national. “Ce ne sont pas des manœuvres malveillantes pour endormir le peuple que tout le monde vienne participer et que les gens n’écoutent pas les sirènes de l’enfer. Ceux qui sont habités par le diable et ne veulent pas la paix, ce n’est pas un peuple heureux qui les arrange. Parmi eux, il y a un extrémiste. Parce que c’est un bébé politique, un ignorant politique porté par des ignorants qui pensent comme lui. Le président Sall a eu 4 fois plus de voix que lui. Mais comme il est mal éduqué, c’est un voleur, il ne voit pas d’un bon œil l’organisation d’un dialogue. Il n’aime pas la paix, il ne veut pas le bonheur pour le pays et il est parvenu à corrompre des esprits faibles, ignorants et ignares incapables de distinguer le bon grain de l’ivraie“, a pesté “l’avocat du peuple”.

Il sait que le Procureur ne peut pas le convoquer et refuse de répondre à ses collègues en les traitant de petits députés. Il ne respecte pas le peuple qui a élu les députés. Il a été piégé comme il n’a pas de preuves, il a choisi la posture de la chaise vide. Il dit des contrevérités sinon le montant ne serait pas passé de 94 à 46 milliards. Un directeur des domaines ne garde pas l’argent pour le détourner. Il insulte tous ceux qui participent au dialogue“, a lancé l’avocat à l’endroit d’Ousmane Sonko.