NETTALI.COM- La peine de mort n’est pas une solution à la criminalité. C’est l’avis du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui s’inscrit en faux contre ceux qui pensent qu’elle sera dissuasive face à la montée de la criminalité.

Selon le ministre qui s’exprimait à l’émission « Jury du dimanche », partout au monde, il n’a pas été prouvé que l’application de la peine de mort est la solution contre la criminalité. Il en veut pour preuve les Usa qui l’appliquent alors que le pays a encore l’un des taux de criminalité les plus élevés.

Aly Ngouille Ndiaye a également cité l’exemple du Sénégal qui avait instauré la peine de mort de l’indépendance jusqu’en 2004. « Nous n’avons eu que deux cas d’exécution et entre temps combien de meurtre avons-nous eu ? », s’interroge-t-il. Et d’ajouter : ” aujourd’hui dans la marche du monde, la peine de mort n’est pas la tendance”.

Face à la montée de la violence surtout envers les femmes, le ministre invite les Sénégalais à l’autocritique. Il estime non seulement que les femmes doivent dire non et briser le silence, mais la société doit se demander pourquoi ces dernières ont maintenant peur.

Au-delà de la société, le ministre a évoqué la responsabilité de l’Etat pour indiquer que celui-ci a fait beaucoup d’efforts pour renforcer la sécurité des citoyens. « Durant son septennat, le Président Macky Sall a pratiquement triplé l’effectif de la police et doublé celui de la gendarmerie et des sapeurs pompiers. Plus 150 véhicules et plus de 700 motos ont été octroyés à la police », renseigne le ministre.