NETTALI.COM – Après que le pouvoir a accepté le retrait du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, la société civile propose les professeurs Mazid Ndiaye et Pr Babacar Guèye pour présider la commission cellulaire indépendante pour le dialogue national. Deux hommes qui jouissent d’une riche expérience en matière électorale.

La Société civile, par la voix de Moundiaye Cissé, directeur exécutif de l’Ong 3D, a proposé le professeur Babacar Gueye et Abdoul Mazid Ndiaye, ancien membre de la Commission nationale de réforme des institutions, pour «co-présider» la commission cellulaire pour le dialogue national. Ces deux personnalités dirigent actuellement les deux plateformes de la société civile pour les élections.

Pour rappel, tous les deux font partie des membres de la société civile ayant initié la médiation, relativement aux réserves de l’opposition sur la question du parrainage. Ces derniers, pour souvenir, avaient rencontré le chef de l’État le jeudi 12 avril 2018, en présence du président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse, de Mamadou Mignane Diouf, coordonnateur du Forum social sénégalais (Fss) et du professeur Malick Ndiaye, sociologue.

Le Pr. Babacar Gueye, constitutionnaliste de son état, a surtout fondé sa crédibilité sur le fait d’avoir été le premier à affirmer que la Constitution actuelle du Sénégal, telle qu’elle est libellée, n’interdit pas au Président Macky Sall de briguer un troisième mandat. C’était en octobre 2017.

«Quand on a rédigé la Constitution, on a dû oublier certainement de prévoir des dispositions transitoires. Il fallait ajouter des dispositions transitoires pour prévoir que le mandat en cours fait partie du décompte des deux mandats que l’actuel Président peut avoir», avait-il déclaré, sur les ondes de la Rfm, suscitant une vive polémique.

Abdoul Mazid Ndiaye jouit aussi d’une riche expérience en matière électorale. Il a été dirigeant du Réseau africain pour le développement intégré (Radi). En 2011, il fut désigné président du Comité de veille et de suivi du processus électoral. Cela, à l’unanimité par les parties prenantes au cours d’une rencontre au siège de la Cena. Abdoul Mazid Ndiaye fut  aussi président du Congad. Il a participé, en première ligne, à l’audit du fichier en 2000, dans le cadre du Front d’action de la société civile.

La balle est maintenant dans le camp des acteurs politiques, du pouvoir comme de l’opposition, pour valider la proposition. Les noms des professeurs Ablaye Dieye, Ameth Ndiaye, Alioune Badara Diop ont également été proposés.