NETTALI.COM – Dans l’émission “C à dire” animée par Ben Makhtar Diop, Me Moussa Sarr, avocat médiatisé, pense que celui-ci “n’est pas une star” et que la médiation n’est pas une fin en soi. 

Que ceux qui pensent qu’il suffit pour un avocat d’être médiatisé pour se faire de la publicité et obtenir beaucoup de clients, se détrompent. L’avocat n’est pas la star, pense Me Sarr. Pour lui, “c’est le dossier et l’intérêt médiatique qu’il suscite qui est la star“. Il ne suffit donc, à son avis de pavaner dans les médias, de dire tout et n’importe quoi ou encore de dire des choses qui ne regardent pas l’avocat. Une manière de dire que la médiatisation n’est pas une fin en soi pour un avocat.

Quant à la raison de sa présence au procès d’Imam Ndao (qu’il a gagné) alors qu’il est avocat d’affaires, Me Sarr de répondre qu’il est avocat d’affaires certes puisque 99% de ses dossiers concernent les affaires (ndlr – affaires civiles et commerciales qui concernent les privés et qui ne sont pas en général médiatisées) et seulement 1% les causes auxquelles il croit (ndlr – affaires similaires à celles d’Imam qui est une affaire de terrorisme.)

Me Ousmane Sarr estime d’ailleurs que l’avocat ne peut être spécialisé dans tous les domaines car il pense ne pas exceller en droit des successions, en droit du travail, car dans sa formation il a obtenu un DESS en droit des affaires et un DEA en Sciences politiques pour une meilleure connaissance de la société et des questions politiques.