NETTALI.COM – Une affaire qui risque de ne pas connaître un aboutissement un jour, c’est celle de l’attribution du contrat d’affermage lié à la gestion de l’eau au Sénégal. Hier jeudi 9 mai, le ministre est revenu sur le sujet lors de sa visite à la Société nationale des eaux (Sones) et à l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas). C’est pour dire qu’il n’est pas au courant d’une décision qui casse l’attribution du marché à Suez.

Une affaire qui va de rebondissements à rebondissements, à tel point qu’on se demande si elle finira par aboutir un jour. C’est l’attribution du contrat d’affermage lié à la gestion de l’eau. Et même si dans une certaine presse, des informations font état d’une attribution à Suez qui a été cassée, le tout nouveau ministre de l’eau et de l’assainissement Serigne Mbaye Thiam n’est pas au courant, ainsi qu’il l’a déclaré lors de sa visite.

Je ne suis pas au courant de cette décision de l’Armp. Je n’y crois pas. Moi, en tant qu’autorité, je ne me prononce que sur un courrier officiel que je reçois de l’Armp. Jusqu’à ce jour, nous n’avons reçu aucun courrier officiel dans ce sens qui déboute la commission des marchés’’, a t-il fait savoir.

M. Thiam a toutefois précisé être au courant d’un recours gracieux : “Peut-être que vous parlez de la suspension de la procédure. L’Armp suspend la procédure, instruit le dossier et, au bout de quelque temps, donne le verdict pour dire que l’entreprise qui a intenté le recours est déboutée ou a raison’’, a précisé le ministre.  Une suspension qui selon lui, ne signifie pas qu’une société est déboutée. Elle dit qu’on ne continue pas la procédure, mais on la suspend, en attendant que l’Armp se prononce.