NETTALI.COM – Ex-membre de l’entourage de premier cercle de Idrissa Seck, Omar Sarr refait surface, à la faveur d’un entretien accordé au journal EnQuête, publié ce samedi.

L’ex-député, aujourd’hui dans le camp du pouvoir, se prononçant sur le départ de Abdourahmane Diouf, a dit : « Je ne voudrais pas trop m’appesantir sur des départs d’un parti qui n’est pas le mien. Je ne dirais pas que je ne suis pas concerné, parce que Rewmi, quoi qu’on en dise, a été ma formation politique. Donc, tout ce qui s’y passe ne me laisse pas indifférent. Mais j’observe sans être surpris. Je connais les qualités et le talent d’Abdourahmane Diouf. C’est un intellectuel de très grande qualité. Donc, quand il démissionne, c’est une grosse perte pour le Rewmi. Il faut le regretter ; mais, en tout cas, je ne suis pas surpris. Je pense que le Rewmi a un problème de management qui fait qu’on pourrait penser, à qui le prochain tour ? »

Sur un autre registre, il s’est prononcé sur ses relations avec le président Sall pour faire remarquer ce qui suit :  « C’est un compagnonnage basé sur beaucoup de sincérité et de fraternité, mais surtout d’amitié. Le président Sall et moi-même avons un passé assez connu depuis le Pds. Depuis lors, nous sommes restés des amis. On se parle et on se voit très souvent. On discute de questions qui intéressent le pays. Il m’associe à la réflexion et j’essaie de contribuer au maximum de mes capacités à la bonne marche de la coalition et du pays ».