NETTALI.COM – Le jeu de chaises musicales continue à la tête des directions nationales, consécutivement au dernier remaniement ministériel. Elhadj Mamadou Diao, inspecteur principal des impôts et des domaines, prend de la bouteille. Celui qui était jusque-là directeur des Services fiscaux  est nommé directeur des Domaines en remplacement de Monsieur Mamadou Mamour Diallo, appelé à d’autres fonctions.

Diplômé de l’Ecole nationale d’administration en 1998, l’homme est en terrain connu. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Mame Boye Diao pour les intimes a décroché son bac avec la mention « assez bien », au lycée Alpha Molo Baldé de Kolda. Il a été tour à tour chef de l’IFAC au Centre des services fiscaux (CSF) de Dakar Plateau 2 (2000- 2005) et chef de l’UFP au CSF de Dakar Plateau 1, avant d’être promu chef du CSF de Fatick (2007- 2011), puis celui du CSF des Parcelles Assainies (2011- 2014).

Il aura surtout pour mission de redorer l’image de cette direction qui a fait parler d’elle, depuis l’éclatement de l’affaire des 94 milliards, dont les protagonistes principaux sont Ousmane Sonko et Mamour Diallo. Sa nomination intervient donc dans un contexte où l’image de cette direction est politiquement exposée, alors que pendant longtemps l’ombre a été le terrain de prédilection des inspecteurs des Impôts et Domaines. La guerre, par presse interposée, entre le leader de Pastef et le Lougatois est faite de révélations qui ont certainement amené le président Sall à opérer ce changement, pour sonner l’aube d’un nouveau départ à la direction des Domaines.

L’enfant de Kolda arrive ainsi à cette direction, dans un contexte où les récentes décisions du chef de l’Etat, notamment la protection de la zone des Niayes, la gestion de  l’occupation des terres dans les pôles urbains et partout dans le pays et particulièrement l’érection et l’aménagement de nouvelles zones urbaines telles que Diamniadio et le lac Rose, doivent être mises en musique. Macky Sall a aussi décidé d’un vaste programme de construction de 100 000 logements, de l’arrêt de l’accaparement des terres, source de graves tensions sociales. Autant de domaines dans lesquels, la Direction des Domaines devra agir de concert avec le cadastre du moins sur certains dossiers.

Dans un entretien accordé à NETTALI.COM au mois de mars dernier, Mame Boye Diao théorisait un changement de paradigme dans la gouvernance du pays, au lendemain de la victoire de Macky Sall. En bon dialecticien, il aime à croiser le fer avec les débatteurs les plus talentueux de l’opposition et s’est fait remarquer au milieu des années 2010 à travers ses duels d’arguments avec Ousmane Sonko, sur les plateaux de télé, en prime time, comme après les traditionnels messages à la Nation du chef de l’Etat. A l’époque, la découverte de ressources naturelles prodigieuses au Sénégal alimentait la polémique, sur fond d’accusations de Me Wade contre le frère du président, Aliou Sall, présenté comme le principal personnage de l’affaire Petro Tim. Comme le leader de Pastef se servait de ses connaissances en fiscalité pour démonter le gouvernement, il fallait bien lui trouver un antagoniste capable de lui résister techniquement.  Le binoclard Mame Boye Diao, collègue de Sonko, pouvait donc faire face.

Elhadj Mamadou Diao, qui défend l’action politique du président de la République à Kolda et sur la scène politique nationale, tient ainsi avec cette promotion, l’occasion de rectifier la perception négative qu’une certaine partie de l’opinion a de la Direction des Domaines.