NETTALI.COM – Le cofondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a été arrêté au sein de l’ambassade d’Équateur, à Londres, ce jeudi 11 avril. L’arrestation, selon Rtl, réalisée par des agents du service de la police métropolitain (MPS), a été menée en vertu d’un mandat de juin 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster Magistrates, pour non présentation au tribunal.

Selon les dires de WikiLeaks, qui a rapidement réagi à cette arrestation, la police britannique “a mis fin illégalement” à l’asile politique accordé à Julian Assange.

Lenin Moreno, le président équatorien, a de son côté défendu sur Twitter, le retrait du statut d’asile à Julian Assange, “après ses violations répétées des conventions internationales et des protocoles de la vie quotidienne“.

En effet, le gouvernement équatorien a récemment dénoncé des atteintes répétées de la part de Julian Assange, aux règles régissant ses conditions d’asile dans l’ambassade équatorienne.

Depuis octobre, Quito appliquait au fondateur australien de WikiLeaks, un protocole qui régule notamment ses visites et ses communications à l’intérieur de la légation, et prévoyait aussi que son non-respect implique un retrait de l’asile.