NETTALI.COM – Pour le moment, c’est le calme plat dans les rangs de la coalition au pouvoir. Mais tel que les choses se dessinent, il est quasi certain que la formation du nouveau gouvernement va créer des remous au sein des grands partis de la coalition Benno Bokk Yakaar au pouvoir.

Un gouvernement sans Premier ministre, mais aussi avec un resserrement organique. Voilà ce sur quoi le président de la République travaille. Et les premiers actes ont été posés ce samedi par Macky Sall, avec la reconduction de Mouhamad Boun Abdallah Dionne au poste de Premier ministre qu’il cumule avec celui de ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République. Du moins provisoirement. Puisque Dionne a pour mission de conduire la réforme devant mener à la suppression du poste de Premier ministre.

La première victime de cette nouvelle situation vient des rangs de l’Alliance pour la république (Apr) avec Seydou Guèye qui est remplacé au poste de secrétaire général du gouvernement par Maxime Jean-Simon Ndiaye. Le désormais ancien secrétaire général de la présidence de la République aura, pour entre autres missions, de coordonner l’action du gouvernement. Ainsi se dessine un axe Macky-Dionne-Jean-Simon. Mais Seydou Guèye risque de ne pas être la seule victime de cette reconfiguration. Au sein même de l’Alliance pour la république (Apr), de grands noms devraient quitter l’attelage gouvernemental. Sans compter avec les appétits de grands responsables comme Aminata Touré, Alioune Badara Cissé… «Aminata Touré fait partie des problèmes du Président. Il ne sait pas où la mettre sans créer des frustrations», confie un responsable de la mouvance présidentielle. D’où les remous qui ne manqueront pas dans les rangs de l’Apr après la publication de la liste du nouveau gouvernement. Mais le parti du Président Macky Sall n’est pas le seul dans cette situation.

Dans des partis comme le Ps et l’Afp, on scrute les moindres faits et gestes de Moustapha Niass et Ousmane Tanor Dieng. Au Parti socialiste, beaucoup plaident pour le remplacement d’Aminata Mbengue Ndiaye et Serigne Mbaye Thiam. Les deux sont au gouvernement depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir. Pour certains responsables socialistes, il faut faire la promotion des jeunes. Si le nom du maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye est cité, des fidèles de Tanor Dieng verraient d’un mauvais œil, sa nomination. Puisque Ndoye avait préféré suivre Khalifa Ababacar Sall dans “Taxawu Dakar” avant de revenir au bercail. Autant dire alors qu’il y a bien un avis de tempête au Ps.

Pour ce qui est de l’Alliance des forces de progrès (Afp), certains prêtent à Moustapha Niass, l’intention de faire entrer Mbaye Dionne, le maire de Ngoundiane, dans le gouvernement. Ce qui signifierait un départ du ministre du Commerce Alioune Sarr. Les deux sont du même département de Thiès. Mieux, l’Afp n’a généralement droit qu’à un seul poste. Cette situation fait d’ailleurs partie des nombreux obstacles qui retardent l’annonce de la composition du nouveau gouvernement.