NETTALI.COM – Les deux militaires qui ont braqué mercredi dernier, une agence multiservices Wafacash à Nord Foire, sont dans l’expectative. Déférés ce vendredi 29 Mars, ils ont fait l’objet d’un retour de parquet.

Les deux soldats en cause vont devoir passer le week-end au commissariat Central de Dakar pour être à nouveau conduits à la cave du Tribunal de Dakar, lundi, puisqu’ils n’ont pas pu faire face à un juge, ce vendredi 29 Mars.

Ce que l’on peut, à l’heure actuelle affirmer, c’est qu’ils feront l’objet d’une instruction, le cabinet n’étant pas encore choisi par le procureur.

Une affaire qui a fini par embarrasser l’armée. C’est pourquoi, dans un communiqué, le Colonel Alioune Ndiaye de la Direction des relations publiques des armées ( Dirpa ) a soutenu que les mis en cause « ont fait une  atteinte grave au renom des armées. » Par conséquent, a t-il renseigné : « la procédure judiciaire est en cours et, les Armées prendront toutes les dispositions pour une application rigoureuse des sanctions prévues par le règlement de discipline générale dans les forces armées, à la mesure de la gravité de la faute commise. »

D’ailleurs, le patron de la Dirpa confirme que l’un des deux suspects, (Lamine Sagna) « fait déjà l’objet d’une procédure de radiation de l’Armée pour faute contre l’honneur. » Ce dernier, selon le Colonel Ndiaye, « a tenté, en février dernier, un vol dans un poste de Douane et a été neutralisé par des militaires du poste de Mpack. Ce forfait lui a valu une sanction disciplinaire. »

Laamine Sagna et son frère d’arme Abdoulaye Dia ont été appréhendés, suite à un braquage commis en plein jour. Après avoir tenu en respect les occupants et le vigile de l’agence, ils se sont emparés d’un sac d’argent, avant de tenter de prendre la fuite.

Manque de pot, les deux militaires n’ont pas pu aller loin car des témoins avaient averti les gendarmes de la brigade de la Foire dont les locaux se trouvent dans la même circonscription que l’agence.