NETTALI.COM – Contrairement à ce qu’a semblé dire Barthélemy Dias, la main tendue de Ousmane Tanor Dieng ne laisse pas totalement indifférents Khalifa Ababacar Sall et compagnie. S’ils ne veulent pas entendre parler d’un retour au Parti socialiste (Ps), «pour le moment», les khalifistes n’excluent pas des retrouvailles avec leurs camarades de la maison Léopold Sédar Senghor de Colobane. 

Bamba Fall a été le premier à réagir à la main tendue du Bureau politique (Bp) du Parti socialiste (Ps). Et le maire de la Médina semble exclure tout retour dans les rangs du Ps incarné aujourd’hui par Ousmane Tanor Dieng. Sans être catégorique. Tout le contraire de Barthélemy Dias. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur convoque, lui, une citation de Nelson Mandela pour répondre à la direction de son désormais ex-parti. «Quand tu t’es battu si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui l’ont mis à terre», a écrit Barthélemy Dias sur sa page Facebook.  Il se montre même plus tranchant en rappelant : «Nous dénonçons ce socialisme de caserne et combattons ce socialisme d’occasion dans lequel les chanteurs de louange, les souteneurs, les candidats métamorphosés en collecteurs, les comploteurs, pensent pouvoir l’emporter sur les militants; où l’amoralisme prime sur l’éthique; où l’engagement s’efface devant l’arrangement; où on préfère s’accommoder plutôt que de rompre.»

Les choses ainsi présentées, on pourrait penser que pour Barthélemy Dias et les autres khalifistes, il est tout-à-fait exclu de retourner au Parti socialiste. Pourtant, l’affaire est loin d’être si simple. En effet, d’autres khalifistes réfléchissent à un autre scénario pour des retrouvailles avec le camp d’Ousmane Tanor Dieng. Selon eux, Khalifa Ababacar Sall doit d’abord penser à structurer le mouvement Taxawu Sénégal afin d’en faire un parti politique. «Ce n’est qu’en ce moment qu’on pourra penser à des retrouvailles dans le cadre d’une fusion avec ce qui reste du Ps», renseigne un des animateurs de Taxawu Sénégal. Il va même plus loin en indiquant que l’ancien maire de Dakar doit travailler à phagocyter «ce qui reste du Ps». Autrement dit, les khalifistes pourraient proposer une fusion entre le Ps de Tanor Dieng et leur «futur parti». Proche de Khalifa Sall, Abba Mbaye semble épouser cette idée. Selon lui, c’est l’histoire même du Ps qui commande les fusions. «N’oubliez pas que l’actuel Ps est né d’une fusion entre la Sfio et le Bds devenu l’Union progressiste sénégalais», analyse Abba Mbaye sur le plateau de L’Edition du soir sur Walf Tv. Toutefois, de l’avis de ce proche de Khalifa Sall, Ousmane Tanor Dieng devrait penser à quitter la tête du Ps. «Mais il aura un rôle à jouer», tempère ce jeune responsable socialiste à Saint-Louis.

 

Reste maintenant à savoir quelle sera la position des faucons qui sont autour du secrétaire général national du Ps et qui ne rêvent qu’à le remplacer et dont les plans pourraient être compromis par des retrouvailles avec le camp de Khalife Sall.