NETTALI.COM – Au lendemain du crash, survenu dimanche passé, du vol d’Ethopian Airlines, le Sénégal avait pris des mesures préventives, dans le sillage d’autres pays qui ont interdit l’usage du Boing 737 MAX.

« Cette décision est justifiée car il y avait deux accidents qui se sont succédé en l’espace de six (6) mois, avec un bilan de près de 400 morts. Donc, cette mesure entre dans le cadre de la prévention», soutient le commandant Malick Tall. Avant de laisser entendre : « C’est de la prévention, pour essayer de faire des rectificatifs et surtout pour informer les pilotes sur la technologie utilisée ».

Capitalisant sur ses 37 ans d’expérience, l’invité du Jury du dimanche (I Radio) confie qu’il faudra « prendre le temps nécessaire d’édifier sur les tenants et aboutissants de ce crash ».