NETTALI.COM-L’ex-promoteur de lutte El Hadj Falla Mbengue dit Palla et son frère El Hadj Djibril Mbengue ont été condamnés ce jeudi 14 mars 2019 à un an assorti de sursis pour abus de biens sociaux.

Les deux frangins ont été reconnus coupables au préjudice de la Société rufisquoise et bargnoise de transport d’industrie et de commerce (Sorubatic). Ainsi, ils doivent allouer à l’entreprise des dommages et intérêts estimés à 170 millions de francs Cfa. 

Le patron de Lébou Gui Production et son grand frère ont été trainés en justice par leurs associés. Palla Mbengue, qui en est membre et gérant, est accusé d’avoir retiré deux certificats de détaxe d’un montant de 173 millions 942 mille 398 francs Cfa, suite au remboursement d’un crédit Tva d’une valeur de 17 millions 89 mille 535 francs Cfa.

Le subterfuge a été découvert, lors d’une assemblée générale de la Sorubatic tenue en septembre 2010. Arrêté un an plus tard, Palla Mbengue avait été mis en liberté provisoire, après son inculpation par le juge du troisième cabinet d’instruction.

Lors de leur audition, El Hadj Djibril Mbengue a confirmé avoir retiré l’un des deux documents, avant de le remettre à El Hadj Palla Mbengue. Mais ce dernier a soutenu que sa signature a été imitée par son grand frère qui a dû se servir du cachet de la société. Il affirme n’avoir pas reçu le premier document et soutient n’avoir pas profité des dividendes du second.

Face aux juges, les deux frères ont continué à se renvoyer la balle, comme ils l’ont fait durant l’instruction. El Hadj Djibril Mbengue a réaffirmé avoir retiré l’un des deux documents, avant de le remettre à El Hadj Palla Mbengue. Mais ce dernier a soutenu que sa signature a été imitée par son grand frère qui a dû se servir du cachet de la société.

Leurs dénégations n’ont pas convaincu les juges de la première chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar qui a prononcé leur culpabilité.