NETTALI.COM – Le pénalty sifflé dans les derniers instants du match PSG – Manchester United en 8ème de finale retour de la Ligue des champions, a fait un tollé dans le monde du football. Ce vendredi 8 mars, l’UEFA est revenue en détails sur le pénalty accordé aux Reds Devils contre les rouge et bleu du PSG, suite à une faute de main équivoque de Kimpembe.

 

La VAR a été instaurée en Ligue des champions, et dans la foulée de la polémique sur le penalty équivoque du match PSG-MU, l’UEFA a publié un communiqué pour expliquer les décisions prises via ce protocole. Détaillant ainsi les raisons qui ont poussé Davir Skomina à accorder un penalty aux mancuniens, à la dernière minute du temps réglementaire contre les hommes de Thomas Tuchel, l’instance du foot européen explique dans un premier temps ce qui a mené les arbitres préposés au VAR, à alerter l’arbitre slovène : «Le VAR, après avoir consulté différents angles qui lui étaient disponibles, a recommandé à l’arbitre un revisionnage sur le terrain suivant l’incident dans la surface de réparation” . Etant donné que l’arbitre n’avait pas noté l’incident clairement pendant le jeu (reconnu comme un sérieux incident raté dans le protocole du VAR), il a été procédé à un revisionnage sur le terrain. »

Une décision qui peine à convaincre !

L’UEFA décrit ensuite comment l’arbitre a interprété les images qui lui étaient proposées. « Suivant ce revisionnage, l’arbitre a confirmé que la distance que le ballon a traversée, n’était pas courte et que l’impact ne pouvait dès lors pas être inattendu. Le bras du défenseur n’était pas proche de son corps, ce qui a rendu le corps du défenseur plus grand, et qui a conduit à ce que le ballon soit stoppé dans sa course vers le but. L’arbitre, en conséquence, a accordé un penalty. »

Des arguments pour certains douteux, la distance nécessaire pour apprécier une trajectoire étant compliquée à juger. Même chose pour la course du ballon « vers le but », alors que la frappe de Diogo Dalot n’était manifestement pas cadrée.

Peu importe le communiqué de l’UEFA, rien ne suffira à trancher définitivement cette situation. Une décision qui a l’air d’une pilule très dure à avaler pour les parisiens. En tout cas Presnel Kimpembe, héros du match aller en inscrivant son premier but en carrière professionnel, se souviendra toujours de cette soirée cauchemardesque.