NETTALI.COM – Dans cette présidentielle de 2019, ce sont les rappeurs qui se sont le plus signalés par leurs prises de positions affirmées dans la galaxie musicale.

Comme à l’accoutumée, Y’en a marre, membre de la société civile intégrant des musiciens en son sein, s’est signalé par un single des plus provocateurs. Avec son fameux titre « SAÏ SAÏ », ce groupe de rap a crée le buzz dans l’univers médiatique et le landerneau politique. Beaucoup ont trouvé que les jeunes de Kaolack y sont allés trop forts, en traitant le président de la République, une institution, de ‘’saï saï’’
Autre membre éminent de Y’en a marre, Simon Kouka, a lui aussi sorti un single en solo dénommé «  Yaa tay » pour dénoncer les promesses non tenues par Macky Sall.
Dip Doundou Guiss a fait voir le jour, il y a quelques jours, le single‘’Doundine’’. Il est ainsi revenu sur les tracas et les problèmes quotidiens que vivent ses concitoyens. Les meurtres des étudiants Bassirou Faye, Fallou Sène et Balla Gaye ont aussi été évoqués dans ce morceau. Les difficiles conditions de vie des Sénégalais, la corruption, l’injustice, la transhumance, tout y est passé.

Quant à Nara P,il a appelé au calme et à l’ordre, ceux qui font dans les dérives, comme Moustapha Cissé Lô ou encore l’ancien président Abdoulaye Wade qui appelait les Sénégalais à verser dans la violence. Nara P a également incité les citoyens à faire leur choix sur la base des programmes des candidats tout en exhortant les jeunes à aller retirer leur carte d’électeur et à voter en masse.