NETTALI.COM- Abdoulaye Diouf Sarr continues sa caravane pour les élections locales du 23 janvier 2022. Ce mardi matin, il était à  Grand-Médine et à la Patte d’Oie. Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar à Dakar a lancé des piques à ses adversaires de l’opposition. 
 » Nous avons appris que dans la panique, ceux qui sont en face, sont en train de préparer une affiche pour mettre des photos de leurs leaders nationaux pour essayer de déplacer le débat, pour ne plus parler d’élections locales« , a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr en campagne électorale dans la commune de Patte d’Oie.
Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar à Dakar qui a fustigé ce fait, demande à ses adversaires  » de respecter les populations sénégalaises, de faire en sorte que les programmes se fassent sur des considérations locales et que les acteurs qui veulent le mandat au niveau local, s’expriment sur la base d’un programme et qu’ils cessent le choix se faire sur la base des programmes et sur la base des candidats maires et non afficher des leaders nationaux que sont Déthié Fall, Khalifa Sall, Moustapha Sy Djiamil, Habib Sy« .
 » Nous avons cette information mais il est important de relever que faire cela, ce n’est pas respecter les populations à la base. Il est important que l’on respecte les populations. Respecter les populations, c’est les laisser choisir librement les candidats qui sont en compétition dans les localités et ne pas déplacer le débat dans des considérations nationales avec des leaders nationaux qui ne sont pas en compétition dans les collectivités territoriales« , ajoute le candidat.
Banda Diop : Abdoulaye  Diouf Sarr va amener du sang neuf à la ville de Dakarles autres listes n’ont pas de programme »
Banda Diop, maire sortant de la Patte d’Oie a invité ses partisans à voter pour le ministre de la Santé. Auparavant il a expliqué les raisons pour lesquelles il faut voter pour  le candidat du pouvoir.   » Nous savons que Diouf Sarr , en dehors de connaitre la territorialisation des politiques publiques et de l’avoir même initiée sous le format de l’acte 3, siège aujourd’hui au niveau du Conseil municipal et connait toutes les problématiques de Dakar. Lesquelles sont entre autres la mobilité, l’accès aux ressources pour les femmes, l’accès au système d’apprentissage pour les jeunes. Je pense que c’est la personne indiquée et aujourd’hui, il va amener un sang neuf à la ville de Dakar si au soir du 23 janvier il est élu maire de Dakar« , justifie l’édile sortant.
Avant de poursuivre:  » nous avons besoin de sentir la ville de Dakar comme démembrement de l’Etat, comme prolongement des pouvoirs des politiques publiques en matière de territorialisation et je pense que c’est la personne indiquée à la bonne place. C’est un responsable qui pourra nous aider à pouvoir développer. »
Banda Diop n’a pas manqué de tacler l’opposition.  » Nous allons invité les populations à voter doublement pour la ville de Dakar. Cela va nous permettre d’avoir une politique cohérente. Nous avons constaté que les autres listes n’ont pas de programme. Les seuls gens qui ont essayé de faire cet exercice, nous ont présenté un programme bidon. Leur seul souci c’est d’utiliser la ville de Dakar contre les pouvoirs publics  et cela les Dakarois en ont marre. On ne peut plus laisser faire... »