NETTALI.COM – La coalition Benno bokk yakaar (Bby) a fini de regrouper un important budget de campagne pour remporter haut la main les élections locales du 23 janvier 2022. Plus de 3,5 milliards FCfa ont ainsi été mobilisés.

Le Président Sall et ses alliés de Benno ne veulent laisser aucune chance aux opposants qui cherchent s’imposer dans les 43 départements, les 552 communes et les 5 villes.

Conscients des enjeux des Locales du 23 janvier, le Président Macky Sall et ses alliés de Benno bokk yakaar n’entendent pas lésiner sur les moyens. Pour ces Locales, dont la campagne électorale démarre le 8 janvier à 00 heure, jusqu’au 21 janvier 2022, les tenants du pouvoir ont décidé de mettre des moyens nécessaires pour les gagner. De la logistique en passant par les finances, tout est fin prêt ou presque. Comme à ses habitudes, durant toutes les joutes électorales, Benno bokk yakaar a dégagé au niveau central une forte somme pour appuyer sur le terrain ses différents candidats aux Locales.

Selon nos informations, c’est un trésor de guerre de plus de 3,5 milliards FCfa que le chef de l’Etat et ses alliés vont mobiliser sur l’étendue du territoire national, dans les communes et départements, où la coalition présidentielle a ses listes en compétition. Toutes les têtes de listes de Benno bokk yakaar, auront, chacune, sa part du trésor de guerre. Sans discrimination, assure-t-on.

Les soutiens et chacune financements varient entre 6 et 10 millions de francs Cfa, selon les communes, départements et villes et l’enjeu du scrutin dans chaque localité. En plus de ces financements du niveau central de Bby, il y a des appuis spéciaux accordés aux différents candidats de la coalition. Depuis déjà quelques jours, apprend notre source, la distribution de ces fonds de campagne a commencé, selon le rythme de mobilisation, dans les différents départements et communes où la coalition Benno bokk yakaar est présente.

Macky Sall a décidé de ne pas changer sa stratégie gagnante. Le chef de l’Etat ne veut frustrer aucune commune, aucun département dans le dispatching des moyens financiers. Il veut continuer à jouer les équilibristes pour que tous ses responsables politiques et militants dans toutes les contrées du pays puissent se retrouver dans sa vision et ses ambitions pour un «Sénégal de tous et un Sénégal pour tous».

Pour regrouper ce budget de plus de 3,5 milliards FCfa), la coalition de Macky Sall a déjà pris, depuis fort longtemps, les devants pour renflouer ses caisses. Une note interne de la coalition avait imposé la cotisation aux cadres, dont le chef de l’Etat, Macky Sall lui-même, et les présidents et présidentes des institutions membres de Benno bokk yakaar. L’objectif étant de permettre au pouvoir en place d’avoir suffisamment de moyens financiers pour imposer sa puissance politique sur toutes les communes et tous les départements du pays, durant les Locales du 23 janvier 2022.

Dans le parti du chef de l’Etat, comme rappelé par la circulaire du 18 février 2021, l’article 23 du statut de l’Alliance pour la République, en son paragraphe premier, dispose que les ressources du parti sont celles prévues par la loi, à savoir les cotisations de ses membres et, les dons et libéralités de l’un de ses membres. La direction exécutive de l’Apr a ainsi institué une cotisation mensuelle pour les responsables.  1 000 000 FCfa pour le Président du parti (Macky Sall), 500 000 FCfa pour les présidents d’institutions,  200 000 FCfa pour les ministres, Directeurs généraux (Dg), Délégués généraux et équivalents. Les ministres conseillers, Pca, Pcs, membres des bureaux de l’Assemblée nationale, du Hctt, du Cese et Secrétaires généraux d’Agences doivent cotiser 100 000 FCfa.  La somme de 50 000 FCfa est fixée pour les députés, Hauts conseillers, conseillers économiques, sociaux  et environnementaux, Ambassadeurs itinérants, Présidents départementaux, Secrétaires généraux de ministères, Directeurs de cabinets de ministres, Maires de villes, Directeurs nationaux, Directeurs de projets, Conseillers spéciaux, Directeurs dans les agences et régies financières et autres cadres du public et du privé. Enfin les autres maires doivent participer à hauteur de l0 000 FCfa. Dans la circulaire, Macky Sall  rappelle, avec insistance, que les cotisations sont obligatoires.