NETTALI.COM- La réclusion criminelle à perpétuité, c’est ce que le parquet a requis contre Thialé, Mike et Ibrahima Konaté, jugés à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec usage de moyen de locomotion, de violences et d’arme. Ils seront fixés sur leur sort le 18 janvier prochain.

Association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec usage de moyen de locomotion, de violences et d’arme tels sont les chefs d’inculpation pour lesquels Thialé et ses coaccusés ont comparu à la barre de la Chambre criminelle de De Dakar. En sus, d’autres charges pèsent sur Thialé, dépeint comme le cerveau de cette bande. Il s’agit des crimes d’évasion avec violence et de tentative de meurtre sur un policier. Les faits remontent en 2016. Suite à son évasion en décembre 2015, Thialé avait constitué une bande composée de l’ancien militaire nigérian Mike Alexis, Ibrahima Konaté, Amath Ndiaye et Mouhamed Sané alias Nice. Ils sont tous d’anciens prisonniers et, parmi eux, les deux derniers nommés ont été condamnés, il y a deux semaines, à une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour agression mortelle. Bref, toute cette bande est accusé d’avoir commis une série de braquages à Liberté VI mais aussi entre Grand-Mbao et Keur Mbaye Fall au préjudice de boutiquiers et de gérants de transfert d’argent entre Dieuppeul, Avenue Bourguiba. Les victimes avaient été menacées d’arme à feu.

Les accusés ont battu en brèche les accusations. Chacun essayait de tirer la couverture de son côté afin d’échapper à l’épée de Damoclès de Dame Justice. Thialé a dégagé toutes responsabilités relatives à la constitution d’une bande d’agresseurs.Ils accusent les policiers d’avoir  inventé les aveux qu’on lui prête.

Son acolyte et bras droit Mike a soutenu la même chose. Il dit être venu au Sénégal pour travailler et non pour verser dans la délinquance. Ibrahima Konaté a déclaré qu’il  n’est pas un agresseur mais un fumeur de chanvre indien. C’est dans ces circonstances qu’il a connu Thialé à Grand-Mbao chez un de ses amis où il fumait. Mouhamed Sané et Amath Ndiaye ont maintenu leurs dénégations faites à l’enquête et réitérées à l’instruction.

Le parquet a demandé qu’ils soient acquittés de même que Thialé pour la tentative de meurtre. En revanche, il a requis la réclusion criminelle contre lui, Mike et Ibrahima Konté.

La défense a plaidé l’acquittement de tous les accusés.

Le verdict sera rendu le 18 janvier prochain.