NETTALI.COM – Sur recommandation de l’Inspection générale de l’administration de la justice, les six juges qui avaient été accusés de blocage du fonctionnement de la justice à Kaolack dans le dossier opposant Aly Roze et la Banque Atlantique, ont été entendus ce mercredi, au cours d’une audience présidée par le 1er président de la Cour suprême.

Six magistrats, qui étaient à l’origine du blocage du fonctionnement de la justice à Kaolack, seront traduits devant le Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Une audience qui sera présidée par le 1er président de la Cour suprême, comme le prévoit le loi portant Conseil supérieur de la magistrature.

L’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj), qui avait entendu toutes les parties dans ce dossier opposant l’homme d’affaires Aly Roze et la Banque Atlantique, à l’origine du contentieux, a blanchi le juge Ousmane Kane, qui était indexé par ces magistrats.

En revanche, elle avait épinglé les juges auteurs de la saisine de la Cour suprême pour leur attitude en violation des règles d’éthique. L’Institution avait qualifié leur acte d’entrave au fonctionnement de la justice. Par conséquent, elle avait demandé la traduction des six (6) juges (4 présidents de chambre et 2 conseillers) devant le Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Chose que le ministre de la Justice, Me Malick Sall, a entériné en saisissant le Conseil supérieur pour qu’il statue en matière disciplinaire contre ces magistrats.

Il revient ainsi à la commission d’instruction mise en place à cet effet de décider s’il renvoie en «jugement» les personnes incriminées.