NETTALI.COM – Après la levée de leur immunité parlementaire, les députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall, cités dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques, feront bientôt face au juge d’instruction. Ils seront inculpés, notent nos sources. Déjà, leur présumé complice et les victimes ont été auditionnés dans le fond par le magistrat instructeur pour mieux connaître les contours de cette affaire.

L’information judiciaire ouverte sur l’affaire de trafic de visas et de passeports, impliquant les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye, suit son cours. Les victimes O. Touré, N. Camara, F.B. Diallo et N. Sylla ont été auditionnés dans le fond. Les parties civiles ont rencontrés, jeudi, le juge du deuxième cabinet d’instruction du Palais de justice de Dakar.

Selon des sources judiciaires, les plaignantes ont confirmé leurs déclarations faites à l’enquête préliminaire. Unanimement, elles sont revenues sur leurs rapports entre El Hadji Diadji Condé et les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye. Elles ont soutenu avoir été mises en rapport avec Condé pour une procédure d’obtention de visa. Et, Diadji leur avait proposé des passeports diplomatiques. Et pour les convaincre, Diadji Condé leur avait dit qu’il travaille avec les députés.

Les-dits députés vont être incessamment convoqués et seront inculpés, selon nos sources.

Rappelons que pour les installer dans la procédure, le Procureur avait sollicité la levée de leur immunité parlementaire. La procédure avait été lancée le 22 octobre avec la mise en place d’une commission ad hoc.

Quatre-vingt-trois députés ont voté pour la levée de l’immunité parlementaire et trois autres se sont abstenus lors du vote durant la plénière portant uniquement sur l’examen des conclusions de la commission ad hoc.