NETTALI.COM – Après une entame de week-end chaotique, Lewis Hamilton s’est offert une remontée spectaculaire en remportant le Grand Prix de formule 1 de Sao Paulo au Brésil. Il devance ainsi le néerlandais, Max Verstappen et Valteri Bottas, son coéquipier. Ce qui le relance dans la course au titre, où il est devancé de 14 points par son rival de l’écurie Red Bull, Max Verstappen.

Exceptionnelle, devrait-on dire, la course qu’ a réalisée Lewis Hamilton au Grand Prix du Brésil, ce week-end du 13 au 14 novembre, marquant ainsi la dix-neuvième manche de la saison. Le Britannique n’aura pas failli à sa réputation d’excellent pilote en ayant été largement au-dessus du lot. Au cœur d’un week-end nombreuses en polémiques, il a fait une remontée spectaculaire, à plusieurs étapes.

D’abord disqualifié des qualifications de vendredi, Lewis Hamilton avait pris le départ de la course sprint en dernière position, samedi, avant de finir cinquième après une folle remontée. Une performance qu’il devait réitérer, dimanche en course, puisque le Britannique, pénalisé de cinq places pour un changement moteur et un problème sur la voiture, devait finalement s’élancer en dixième position.

C’est donc à un duel sans merci au finish, dimanche, qu’on a assisté entre les deux écuries Red Bull et Mercedes. Une course pour laquelle, Max Verstappen avait pourtant pris un bon départ, effaçant immédiatement Valtteri Bottas de l’écurie Mercedes, en pole qui était aussi avalé par Sergio Perez de l’écurie Red Bull. Mais rapidement, une voiture de sécurité permettait de resserrer les écarts. Mais rebondissement, au bout de dix tours seulement, Lewis Hamilton était déjà troisième, puis deuxième après son dépassement sur Perez. La bataille des chefs Hamillton-Vesrtappen allaient encore avoir lieu.

Mais il y avait aussi celle des arrêts. D’abord dans les stands où ils ont été parfaitement gérés par les deux écuries dans un duel de stratégie. Si bien qu’a vingt tours de la fin, le Néerlandais, parti devant, menait toujours le GP devant le Britannique malgré une attaque au virage 4 lors du tour 48 où il s’est retrouvé opposé à une défense musclée du pilote néerlandais de Red Bull. Mais c’était sans compter avec la détermination d’Hamilton qui ira à l’assaut de Verstappen, le dépassant avant de se retrouver à nouveau aussitôt dépassé. Ce ne sera qu’à douze tours de l’arrivée, au tour 59, au même virage 4, Hamilton prenait enfin le meilleur sur son rival et s’envolait, alors vers l’une de ses plus belles victoires de sa carrière, la 101e. Une véritable démonstration de force. Verstappen n’avait alors d’autre choix que de laisser Hamilton filer vers la victoire, se contentait alors d’une seconde place.

Une situation qui relance ainsi le championnat à 3 courses de la fin. Lewis Hamilton, le septuple champion du monde reste donc à quatorze points de Max Verstappen. Résultat des courses, Bottas, le coéquipier de Hamilton est classé 3ème et Perez, celui de Verstappen, 4ème. A noter que ce dernier a battu par la même occasion, le record du tour et permet surtout à son coéquipier de conserver 14 points d’avance sur Hamilton en chipant ce point au Britannique qui le détenait. Un point qui pourrait bien compter dans cette opposition bien serrée . Quant au classement des constructeurs, c’est Mercedes qui devance Red Bull.

Lewis Hamilton :

« J’ai eu un soutien incroyable ce week-end, je n’avais pas connu cela depuis Silverstone devant mon public. Il a fallu rester humble, je suis si reconnaissant. L’équipe a fait un travail incroyable, Valtteri a fait un travail incroyable. J’ai attaqué au maximum, c’est l’un des week-ends les plus durs que j’ai connus. Cette course elle est pour mon père. en arrivant ici jamais je n’aurais imaginé diminuer l’écart. tout était contre nous. La manière dont on a géré ce week-end doit être une inspiration. »

Max Verstappen : « On a limité les dégâts face à Mercedes»

«On a tout essayé aujourd’hui. C’était une belle bataille. Il nous manquait un peu de rythme. On a tout donné aujourd’hui, c’était très plaisant. On a limité les dégâts face à Mercedes, c’était un peu difficile pour nous, mais je suis confiant sur le fait qu’on sera de retour lors des prochaines courses.»