NETTALI.COM – Le procès en appel de Barthélemy Dias dans l’affaire Ndiaga Diouf, un nervis tué lors de l’attaque en 2011 de la mairie de Mermoz- Sacré Coeur, a été encore renvoyé au 1er décembre 2021.

Malgré ses menaces, Barthélémy  Dias  n’a pas pu être jugé. Son procès en appel dans l’affaire Ndiaga Diouf, prévu ce mercredi 10 novembre 2021, a été encore renvoyé par la Cour d’appel de Dakar au 1er décembre 2021 pour plaidoiries, mais aussi permettre à la partie civile d’avoir un conseil. Un renvoi qui s’est fait en l’absence de Barthélémy Dias qui n’était pas encore arrivé au tribunal, quadrillé à cause de la forte mobilisation des militants. Candidat aux locales, Barthélémy Dias avait menacé de ne plus se présenter au tribunal si son procès de ce jour est renvoyé. Car, lui et ses alliés considèrent que le pouvoir en place cherche à l’écarter de la course à la mairie de Dakar. Pour rappel, Barthélemy Dias avait été arrêté avec 12 autres personnes poursuivies pour coups mortels, coups et blessures volontaires et détention d’arme sans autorisation administrative. Ses co-prévenus étaient également poursuivis pour menaces de mort et rassemblement illicite suivi d’actions diverses. Lors du premier jugement, Barthélémy Dias avait été déclaré coupable de coups mortels, coups et blessures volontaires et détention d’arme sans autorisation administrative par le tribunal correctionnel de Dakar. Il avait écopé de 2 ans dont 6 mois de prison ferme pour le meurtre du jeune plombier et non moins lutteur Ndiaga Diouf.